Un an plus tard… ou presque

Voilà, Ecribouille.net a eu 1 an il y a quelques semaines. Je ne l’ai même pas vu passer.

Ce blog est tout jeune, mais j’ai l’impression qu’il a toujours été là, à travers mes expérimentations Web. Plus je continue de bloguer, plus je me rends compte que cela me passionne.

Internet me passionne, c’est débile à dire, mais c’est comme ça.

Fort heureusement, j’ai aussi une vie à côté (comment ça vous ne me croyez pas ?!), néanmoins j’aime observer les conséquences du virtuel sur mon quotidien réel. J’écoute les conversations dans les transports en commun, ils parlent tous de leur compte Facebook, du blog de bidule. C’est ancré, on y est, on ne peut plus l’ignorer.

Super Uty

Je pense que je ne vais pas avoir l’occasion pour arrêter de râler contre les personnes qui accusent Internet de tous les maux dès qu’une mouche meurt. Ils le font tous, sans chercher vraiment à comprendre.

Le Web a ses travers mais aussi ses bons côtés. Mais comme dans tout réseau composés par des personnes d’origines très diverses, il y a beaucoup d’idiots. Comme dirait Rabelais dans Pantagruel : « Ami, vous noterez que par le monde y a beaucoup plus de couillons que d’hommes, et de ce vous souvienne ».

Que s’est-t-il passé en un an ?

177 billets publiés

> 1000 commentaires

> 55 000 pages vues

> 20 000 visites

Un taux de rebond passé à 0,66 %

De multiples apparition en Une du réseau Hellocoton

Une nomination aux Golden Blog Awards catégorie High Tech

Et surtout : de nouvelles rencontres, la découverte d’auteurs de blogs aussi géniaux les uns que les autres, des échanges, un accroissement de mon plaisir de gribouiller des bêtises… de ecribouiller, pardon. :)

Et pour la suite ?

Merci aux personnes qui ont bien voulu répondre à mon sondage et aux commentaires que j’ai eu en complément. Ces derniers m’ont réellement fait plaisir. En effet, je me suis rendue compte que mes lecteurs réguliers appréciaient le blog pour ce que je voulais qu’il soit.

Un espace subjectif.

Aller, c’est parti pour une nouvelle année, et j’espère plusieurs autres encore.

Merci ! :)

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

9 commentaires

  1. Joyeux blog anniversaire!
    Le mien aussi a fêté son premier, le 1er décembre, j’y ai fait un petit concours d’ailleurs… ;-)

  2. J’avais pas lu le billet en entier :

    20 000 visites + 55 000 pages vues = presque 3 pv/visiteurs
    177 articles + 1000 commentaires = 6 commentaires par article
    Taux de rebond passé à 0,66 %

    Ces chiffres sont hallucinants !!! Wow !!!!!
    Mon blog a aussi environ 1 an je suis très très loin de ça … ;)

    Happy blogoversaire (avec qq mois de retard) !

  3. Bonjour Uty,

    je lis souvent Ecribouille sans commenter,
    ce billet de blog anniversaire est l’occasion de mon 1er commentaire.

    J’apprécie beaucoup les sujets traités, mais une chose me chiffone à chaque fois : le manque d’analyse.

    J’ai toujours l’impression de rester sur ma faim …
    les sujets sont interessants mais toujours traités à la surface ( c’est mon impression).

    j’adorerai lire des sujets avec un reflexion plus poussée.

    Voilà, celà est mon opinion.

    celà ne m’empêchera pas de continuer à suivre le blog ;-)

    Flo

  4. @Flo:
    Bonjour ! :)
    Je n’en suis malheureusement que trop consciente. J’ai très souvent d’aller plus loin, mais manque de temps et nécessité de publier tout de même pour que le sujet ne se « périme » pas… Je suis contrainte de faire des choix.
    Néanmoins je prends beaucoup plus de plaisir à pousser les analyses, c’est mon hobbie et le blog l’incarne.

    J’avais réussi à le faire avec des billets comme celui à propos de l’exhibitionnisme sur Internet, mais voilà, il y a des moments dans la vie où on s’occupe moins de ses loisirs. :)

    Merci de continuer à me suivre en tout cas, cela m’encourage à continuer et à améliorer !

    Uty.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *