Tenir son blog sur la longueur

Régulièrement, on me demande comment je fais pour tenir mon blog, ou même continuer à avoir des idées continuellement. Je crois que la première chose que je réponds, est le fait que je ne m’en occupe pas tellement que ça. Au sens où jamais le blog n’est pour moi une obligation ou une corvée. Cela vient toujours d’une envie spontanée, sauf si j’ai des choses précises de prévues bien entendu. Mais pour répondre aux questions, voici mes 5 points pour lancer son blog… et le continuer !

I – Trouver sa ligne éditoriale, mais se donner le droit de la faire évoluer

Un blog au sens web log, c’est un journal de bord en ligne. Ecribouille.net a plus de 5 ans maintenant, je suis très heureuse de l’avoir fait évoluer et de ne pas l’avoir laissé dans l’état dans lequel il était à ses débuts. Si vos lecteurs vous apprécient pour votre ton, votre point de vue, et ne vous considère pas comme un simple relai en ligne de choses qui se passent ailleurs, alors il y a de fortes chances pour qu’ils vous suivent aussi !

II – Ne pas sous-estimer l’aspect technique

Monter et entretenir un site Internet est devenu aussi facile que de claquer des doigts. Il suffit d’avoir une adresse email et éventuellement une carte bancaire. Mais dans ce charabia technique pour beaucoup qu’utilisent tous les les hébergeurs comme 1and1, il est possible qu’on ne comprenne pas tout lorsqu’on voulait juste partager ses super recettes de tartes au maroilles. Mise à jour du CMS, besoin de plug-in, mini développement, bug intempestif… il va falloir mettre les mains dans le cambouis malgré soi ! Ou alors avoir vraiment des potes qui s’y connaissent disponibles, ou un compte courant rempli.

III – Trouver l’inspiration partout

On parle souvent de méthode pour trouver des idées de sujets, voir même de manière quasiment industrielle. Il n’est plus du tout rare de voir aussi des blogs donner leurs propres idées de sujets qu’on pourrait traiter chez soi comme un marronnier du site personnel. Mais pour trouver le petit truc en plus, la petite chose qui fera votre touche, n’hésitez pas à chercher l’inspiration dans tout ce qui vous entoure et qui fait votre personnalité.

IV –  Se donner de nouveaux défis

Parce qu’il faut bien faire avancer les choses, n’hésitez pas à tester ! Cette année, mon grand défi a été de suivre un événement sur place, de le couvrir, et de trouver par moi-même les moyens pour financer un projet éditorial entier. Réussi ! C’est ainsi qu’est venu le dossier Biennale Internationale Design St-Etienne 2015.

V – Lâcher prise

Ne vous donnez pas trop de pression. Vous avez le droit de faire des billets qui sortent un peu du contexte, de faire des erreurs. Vous pouvez même être un peu bateau par moment. Et alors ? De toute façon, c’est un blog, ce ne sont que des fractions de tout ce que vous pouvez voir ou penser.

Voilà donc mes 5 pensées pour lancer un blog et lui donner une longévité qu’il mérite. Vous voulez en lancer un, vous avez vos trucs aussi ? Dîtes moi !

Photo : Café Europa – Strøget – Copenhague

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

4 commentaires

  1. ne pas s’enfermer dans des cases, ne pas verrouiller sa ligne éditoriale, d’autoriser des écarts… je suis d’accord sur tout !

  2. Ahhh, voilà un sujet avec lequel je te tanne souvent. Pour le point 3, j’ai aucun problème : si je devais suivre toutes les idées que j’ai dans la tête, je pourrais occuper trois années enfermées dans mon appart (à condition de ne pas penser à de nouvelles idées).
    Pour le point II, j’adorerai vraiment que les articles se mettent en page tous seuls et que les photos s’insèrent automatiquement !
    Sinon, pour le point V, je devrai plus souvent suivre tes conseils ! :)

  3. Je suis d’accord avec tout ce que tu mentionnes, j’ajouterais juste « d’accepter les vagues » (ce qui découle de tes points) : il y a des périodes où on a plus à dire (et plus intéressant aussi parfois) que d’autres, et ce n’est pas bien grave si le rythme ou la qualité n’est pas régulier, qui est constant sur des années ?
    Je me rends compte aussi que le point 5 est vraiment important, c’est en lâchant prise que j’ai retrouvé l’envie de bloguer plus souvent.

  4. A l’occasion de mon billet sur la pratique du blogging, j’ai exhumé tous les billets que tu as publié sur ta propre pratique. C’est marrant j’étais persuadée que celui-là était bien plus ancien !

    Je me souviens qu’à mes débuts, je te tannais pour connaître le secret de ta longévité :)

    C’est drôle, car aujourd’hui, je ne ressens plus du tout les mêmes angoisses en lisant les 5 points. Par exemple, le fait de me lasser ne m’angoisse plus : mon blog fait partie de ma vie. Je suis beaucoup plus sereine sur la notion d’évolution de la ligne éditoriale. Je me sens légitime à tenir mon blog aussi.

    En seulement 6 mois, que d’évolutions dans ma pratique ! J’en suis vraiment contente, et je te dois un immense merci, car je pense que cet article, longuement digéré, y est pour quelque chose dans ma maturation :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *