La saveur inégalable du Street Food

La culture culinaire d’un lieu est pour moi vraiment représentative de ses habitants. On apprend et on comprend beaucoup de choses en observant des heures de repas différents, et des choix de produits différents. Nous avons par exemple en France une culture de la table, au point où les burgers si tendances se mangent par beaucoup de gens avec des couverts !

On a vu ces dernières années revenir à la mode les Food Trucks en tant que promesse de plats gourmets dans la rue, pas comme les baraques à frites. Mais qui peut remplacer la baraques à frites au bord de la plage ? Qui peut remplacer la baraque à churros à la fête foraine ? Personne, on les aime tels qu’ils sont. Je vous ai d’ailleurs parlé il y a peu du Food Trucks Tour, véritable festival qui faisait le tour des gares de France.

En Italie, j’ai aimé l’immense camion de fritures de poissons à Mirano près de Venise. Je n’ai malheureusement pas eu l’idée de la prendre en photo, mais imaginez donc sur 4 mètres de longueur un choix de fritures comme vous n’en avez jamais vue, et comme les Italiens savent les faire.

En Allemagne, j’ai été surprise de la diversité des food trucks que je voyais à chaque coins de rue. J’avais essayé le fameux curry wurst, chez Curry 36. Mais à Berlin il y avait des food trucks partout, partout, et on a le choix !

Curry Wurst, Berlin, Décembre 2012

En revanche j’ai vu à Londres beaucoups de restaurations Take Away, mais pas tant de food trucks. On a la culture du plat à emporter mais pas nécessairement n’importe où.

Enfin à Copenhague, on trouve beaucoup de restaurations à emporter, mais aussi pas mal de traiteur en tous genre du banal kebab, jusqu’au wok. J’ai adoré les halles à Nørreport où chacun pouvait aller chercher son plat pour ensuite aller vers d’immenses tables de pique-nique libre d’accès. Et comble du bonheur pour les papilles, nous sommes ici sur un marché où on peut manger sur place les produits frais.

C’est un vrai défi d’avoir de la Street Food de qualité, mais c’est possible. J’ai une réelle nostalgie des marchés nocturnes d’Asie du Sud-Est où on peut manger à toute heure et de tout, toujours frais, et toujours bon. C’est une ambiance que je ne retrouve qu’aux marchés durant les fêtes khmers de la Pagode de Vincennes.

Pommes marinées et sel au piment / Potage de vermicelles curry khmer, Pagode de Vincennes

Je regrette presque que le food truck soit aujourd’hui un effet de mode avec des plats parfois très chers, même si c’est sans doute lier à des frais qui vont avec. C’est peut-être notre trop grande envie de gastronomie et d’ambiance asceptisée où on oublie que la cuisine populaire est une des meilleures du monde.

short-ribs-carlsberg-brasserie
Short Ribs, Brasserie Carlsberg, Copenhague, Mai 2014
poulet-curry-paleo-copenhague
Curry de poulet, PALEO food, Copenhague, Mai 2014
pad-thai-norreport-cph
Pad Thaï, Thai Food in a box, Copenhague, Mai 2014
club-sandwich-saumon-carlsberg-brasserie
Sandwich au saumon, Brasserie Carlsberg, Copenhague, Mai 2014

Vous ai-je ouvert l’appétit ? :-)

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

6 commentaires

  1. Mes meilleurs souvenirs de nourriture de rue restent en Thaïlande. On pouvait bien y manger(et sainement) pour pas cher. Maintenant, je ne suis pas fan des food trucks parisiens qui se permettent des prix exorbitants pour de la nourriture à emporter sous prétexte que c’est à la mode. Dommage.

  2. Très bel article !! Je connais mal la streetfood, je ne connais que le côté de mode que l’on retrouve actuellement, mais je comprends tout à fait ce dont tu parles. Je découvrirais cela un peu mieux l’année prochaine lors de mon voyage au Japon.

  3. Je connais peu la street food, mais ça ne me viendrait pas à l’idée de manger un hamburger avec des couverts… J’avoue que de mon côté, je suis plus « take away » que street food.
    Et le pad thaï a l’air tellement bon !

  4. Je vois qu’on est à peu près tous d’accord.
    J’ai le sentiment que le food trucks ou le street food français essaie d’être gourmet avant d’être simplement bon, dans une bonne ambiance.
    La plupart des food trucks à l’étranger ont des installations pour manger sur place, contre le food trucks. Ici il faut un peu se débrouiller pour manger sur ses genoux s’il n’y a pas carrément une terrasse.

  5. Je me suis mise à la street food à NYC. J’adore ! Et ces food trucks ne manquent pas d’orignialité et de créativité ! Miam !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *