Mon projet Kakebo [2]

Les choses avancent et évoluent

J’ai choisi d’utiliser un papier 160 g/m^2 pour l’intérieur du cahier. Seulement si je réalise réellement 52 doubles-pages, l’ensemble va plus ressembler à un grimoir qu’à un livre de comptes…

J’ai donc finalement opté pour réaliser 52 pages de grilles, plutôt que 52 doubles-pages de grilles. Une grille = une semaine.

Cela laisse forcément moins de place pour le côté « journal intime », alors je décide de partir dans un livre de compte joli et customisé. Si j’arrive déjà à faire ça, tout à la main, ce sera déjà pas mal.

Pour pouvoir choisir mon format et économiser en frais de papier, j’ai pris simplement de très grandes feuilles que je découpe moi-même. Ce n’est pas si long lorsqu’on a adopté le coup de main.

Reliure

Pour la reliure j’utilise un fil de laine rose clair. Je couds des groupes de pages entres-elles.

Et je relis ensuite les groupes de pages en liant la dernière page du premier groupe à la première page du deuxième. Nous reparlerons de cette reliure au moment où j’installerai la couverture. Il faudra en effet que je renforce l’assemblage des feuilles avec du ruban adhésif toilé.

Tracé

Le pochoir a aussi évolué. Le simple carton fin n’était pas assez solide, j’ai dont faibriqué une deuxième grille avec du carton-plume. C’est plus rigide et il résistera plus facilement à 52 utilisations.

 Du coup, je ne sais pas si j’aurai le temps ou le courage de faire plusieurs de ces carnets. J’ai d’autres projets en route et j’ai peur que cela ralentisse les autres…

 

 

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *