Miam-ô-fruits, ou manger sainement sans imagination

Pendant que les repas de fête se prépare, je vous présente ma nouvelle lubie du moment : le miam-ô-fruits. Cette grosse assiette de fruits est faite selon la méthode de France Guillain. En gros, en un plat-repas, tu cumules plein de choses bonnes pour ton palais et ta santé. C’est rassasiant, ça tient longtemps au corps, c’est hautement digeste, et ça nourrit tes muscles et ton cerveau à la fois.

Des arguments de rêve pour moi.

Est-ce que t’as faim après ?

Alors effectivement, quand j’en mange un entre 7h et 9h le matin, j’ai rarement faim avant 13h. Je n’ai tellement pas faim, que ma seule envie de grignoter est purement psychologique. Je le vois parce que j’ai cette sensation de manger sans avoir faim, tu sais, comme quand t’as vraiment pas faim mais qu’on te ressert quand même une part de gâteau. Je suis donc bien découragée à grignoter.

Au niveau de la digestion, je dois dire que j’ai un transit tout à fait acceptable depuis que je mange du miam-ô-fruits presque quotidiennement. Je vous laisse imaginer, mais je vous invite aussi à lire ce livre passionnant sur Le charme discret de l’intestin.

Mais pour que cela fonctionne, il faut suivre strictement la recette. C’est en quelque sorte un calcul parfait pour permettre au corps de se nourrir et de se régénérer tranquillement. Si on se permet des libertés, l’effet ne fonctionne plus. C’est la magie de la nutrition. Au passage, je vous conseille aussi la lecture de l’Alimentation santé en pratique qui est passionnant et qui explique bien les histoires d’équilibre dans la nourriture.

Il m’arrive de manger le miam-ô-fruits au repas du midi plutôt que le matin, peu importe. En réalité on peut aussi le manger le soir. Le miam-ô-fruits est un repas complet, pas d’entrée, pas de dessert. il se suffit à lui-même !

Est-ce que c’est bon ?

OUI

Des fruits frais, découpés juste avant, avec du jus de citron, et des noix, comment cela pourrait-il ne pas être bon ?

Comment on fait ?

Je ne te cache pas qu’il faut s’y prendre un peu à l’avance, parce que cela prend un peu de temps de tout découper gentiment. Cela dit, le temps investi en préparation est vite rentabilisé en durée de la satiété. Au bout d’un petit moment, on finit vite par connaître la recette par cœur :

  • écraser une demi-banane de manière à ce qu’elle soit bien liquide
  • incorporer 2 cuillères à soupe d’huile de colza, bien mélanger
  • ajouter 2 cuillères à soupe un mélange moulu moitié graines de lin, graine de sésame
  • ajouter un demi-citron pressé, bien mélanger
  • mettre fruits différents au moins coupés en petits morceaux
  • terminer en saupoudrant d’une cuillère à soupe d’un mélange de 3 graines oléagineuses, j’aime les moudre un peu.

Sont exclus les fruits à digestion rapide (clémentine, orange, melon, pastèque) ainsi que les fruits secs.

Alors, t’as essayé ? Tu vas essayé ? T’en fais déjà ? T’en penses quoi ? 

Ananas – poire – kaki
Grenade – mangue – poire
Ananas – raisin italie – poire
Grenade – papaye mûre – anone
Pomme – poire – mangue
Mangue – poire- litchis

Pour en savoir plus :

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

1 commentaire

  1. Hello :) je suis retombée par hasard sur ton article Miam-ô-fruits. C’est vrai le bien fou que procure ce plat à tous les plans. Il me tarde d’avoir un rythme de vie moins compliqué pour être plus à même de préparer ce repas. Il est assez laborieux à préparer mais c’est un moment assez agréable ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *