L’important ce n’est pas les vacances, c’est la coupure !

Je n’ai pas le loisir de prendre énormément de jours en continu de vacances. C’est un luxe que je n’arrive pour le moment pas à m’accorder, car je travaille beaucoup afin de m’acheter pour le futur une certaine sérénité financière. Parce que démarrer une activité indépendante, c’est aussi faire quelques sacrifices notamment en terme de rythme de vie. Je ne peux pas partir 3 semaines de suite. En fait, je pense que je pourrais, mais je n’en ai pas envie ! C’est un choix totalement assumé, et qui me permet de partir aussi sur de courtes aventures sans remords.

Mes dernières vacances furent bretonnes, chez des amis qui ont de très bons goûts en décoration. J’ai pris très peu de photos, et ai utilisé mon téléphone et mon ordinateur pour des applications purement pratiques comme regarder l’adresse du restaurant où nous avions rendez-vous. J’ai donc compris la recette pour une coupure réussie, même si elle est courte.

⛱Changer de paysage

Être dans un nouveau décor est une façon de créer une coupure vraiment franche. Surtout lorsque le paysage dans lequel on est venu prendre quelques jours de pause est radicalement différent de celui où l’on vit. Cela motive à bouger plus, à être beaucoup plus dehors. Je pars plus volontiers à l’exploration de nouveaux sentiers lorsque je suis dans un lieu différent. D’expérience, c’est toujours dans ces moments que j’ai un regain de motivation pour la course à pied !

🚣🏻‍♀️Faire une activité inhabituelle

Pour être vraiment dépaysé, réaliser une activité que l’on a difficilement l’occasion de faire d’habitude est la clef. Chez moi, cela fut une sortie en kayak sur la Rance et dont je me souviendrai longtemps ! Créer de nouveaux souvenirs avec des personnes que l’on apprécie est certainement le réel intérêt de prendre des vacances. Nous avons été accompagnés un bon moment par un phoque, et le retour fut très sportif, car il a fallu à la fois lutter contre le vent et le courant !

🍎Profiter du terroir local

Déguster les mets de la gastronomie locale, et aller chercher les plats typiques de la région, voilà un véritable plaisir pour moi. Je pense effectivement faire partie des gens qui vivent pour manger et non pas l’inverse. J’aime tout ce qui est bon, c’est comme ça. Manger quelque chose de mauvais me met d’ailleurs le plus souvent de très mauvaise humeur ! Faire voyager son palais, c’est important. Surtout lorsqu’il y a quelques petites spécialités que l’on ne mange vraiment pas souvent !

🏘Découvrir les alentours

Partir sur les sentiers plus ou moins fréquentés permet d’aller à la découverte de panoramas inconnus. Même si un lieu t’est familier parce que tu es, après tout, déjà allé en Bretagne, lorsque l’on découvre un endroit nouveau, alors on s’autorise à s’étonner de nouveau. Être étonné, et être surpris, c’est quelque chose de réellement bon pour l’esprit. Le cerveau prend l’air, et la créativité est nourrie.

Même si je n’ai toujours pas pris 7 jours de suite de vacances, profiter des instants mêmes les plus courts, et les savourer à fond donne un nouveau point de vue sur l’ensemble de son quotidien. C’est une réflexion que j’essaie alors d’appliquer à d’autres aspects de ma vie. Vivement la prochaine escapade !

Écrit par

Je suis tombée amoureuse de la culture visuelle à la fac, lorsque j'ai découvert l'histoire de la photographie et son rôle social. Cela m'a inspiré ce blog que je tiens depuis 2009 pour partager mes découvertes avec vous.

4 commentaires / Donne ton avis !

  1. elisa says:

    bien d’accord, la coupure c’est ultra important, même si on reste pas loin de chez soi d’ailleurs…mais il faut sortir du quotidien

  2. Uty says: Author

    @Elisa : Oui ! Oui peut être surpris parce qui est à à peine 1h de chez soi.

  3. R-ances says:

    De Gibert Keith Chesterton: « Le voyageur voit ce qu’il voit; le touriste voit ce qu’il es venu voir ».
    R-anses

Laisser un commentaire