Le Palais du Tau et les tours de la Cathédrale de Reims

Si tu es fan de beaux panoramas, ce billet va te plaire. Mais si tu as le vertige, tu peux peut-être passer rapidement sur les photos.

Il y a peu de temps j’ai visité les tours de la cathédrale de Reims. Pour s’y rendre, il vous faut acheter des billets et réserver votre visite au guichet du Palais du Tau. C’est un moment lui-même un peu sportif car il faut se lever tôt pour réserver son créneau horaire, puis finalement gravir à pied les très nombreuses marches qui nous emmènent au-dessus de la rosace. Oui c’est haut, surtout lorsqu’il s’agit de gravir des marches en colimaçon.

La visite nous emmène donc dans ce que l’on appelle la galerie des rois. En effet, la cathédrale de Reims est celle qui est décorée du plus grand nombre de statues en France. C’est d’ailleurs là que l’on trouve l’ange au sourire de Reims. Malgré une destruction presque totale lors de bombardements durant la première guerre mondiale, elle fut reconstruite avec un toit en béton pour limiter les risques d’incendie. Les statues sont quant à elles, surtout des reproductions ou des morceaux imaginés pour redonner un visage à la cathédrale des sacres.

Panorama sur la ville, on aperçoit la médiathèque Jean Falala en bas de la place.
La charpente en béton de la cathédrale de Reims.
Salle Basse du Palais du Tau

C’est en effet là que furent sacrés presque tous les rois de France, même Charles X même si tout le monde n’était pas d’accord pour qu’une telle fête ait lieu. Les rois sont donc représentés sur la cathédrale, du moins ceux dont les sacres étaient passés lors de la construction qui fut achevée au XIVe siècle.

Accolé à la Cathédrale, on peut visiter le Palais du Tau. Ce musée renferme les trésors de la cathédrale. Pour ceux qui ne visiteront pas forcément les tours, les œuvres entreposées permettent de se rendre compte de la taille réelle des sculptures posées sur l’édifice. En effet, vu d’en bas, on ne se rend pas nécessairement compte à quel point elles sont immenses, et aussi un peu difformes en raison de la nécessité de reconnaître chacun des personnages depuis le parvis.

Le Talisman de Charlemagne

Le palais du Tau renferme également au sens propre des trésors avec notamment les objets du sacre de Charlemagne qui eut pourtant lieu en l’an 800 à Rome, et ceux du sacre de Charles X.

La Salle du Festin du Palais du Tau

La Salle du Festin fait partie des pièces qui fait le prestige du Palais du Tau. On y prenait ses repas après être devenu roi, comme une sorte de pot de célébration d’entrée à son nouveau poste.

Écrit par

Je suis tombée amoureuse de la culture visuelle à la fac, lorsque j'ai découvert l'histoire de la photographie et son rôle social. Cela m'a inspiré ce blog que je tiens depuis 2009 pour partager mes découvertes avec vous.

Laisser un commentaire