Extravaillance et fictions audio : à écouter à tout prix

La valeur du travail. La création de monnaie et d’une valeur travail est au centre de notre système. Nous échangeons une valeur travail contre de l’argent, qui lui-même nous permet d’acquérir des choses. Cela tourne en boucle et nous encercle. C’est tout un processus qu’il nous faut accepter pour y participer. Chacun d’entre nous sommes des éléments de cette chose plus grande que nous qui définit nos modes de vies. Ne dit-on pas « catégories socio-professionnelles » ? Ces métiers nous définissent tellement qu’il y a encore des luttes de classes qui se font. Être exploité par des patrons, victimes de l’uberisation, libération des freelances, conditions de travail, loi El Komri, dettes générées par les aides-soignantes… Ces points sont autant d’éléments qui continuent de diviser ne société en couches sociales.

(no) more value, pièces d’euro poncées,

L’exposition Extravaillance ≠ Working Dead est certainement l’expérience que j’ai préférée lors de la Biennale du Design de Saint-Étienne. Sucessivement, nous entrons dans un univers où les plantes nous parlent, elle nous demandent d’adhérer entièrement à leur cause. Nous donnons de nous-même pour le bien d’une entité qui nous est supérieure, mais qui nous apporte également tout ce dont nous aurions besoin. Cette pensée est loin de ne pas nous faire penser à des systèmes autoritaires que la fictions aiment nous décrire.

En parlant de fiction, chaque ilots de cette exposition nous invite à nous asseoir ou nous allonger. C’est une position qu’il faut accepter alors qu’elle est plutôt incongrue pour une telle visite. Il s’agit de nous mettre dans une position vulnérable que nous adopterions difficilement d’habitude dans un lieu public comme celui-ci. Pourtant la plupart des visiteurs jouent le jeu, par curiosité, et aussi par confort.  C’est une expérience immersive qui communique tout le message de la biennale.

Nous écoutons alors ces histoires audio contées avec un travail sonore splendide. Si vous aimez les audio-fictions comme celles que réalisent par exemple Affaires sensibles pour France Inter, vous allez adorer. Je vous invite d’ailleurs à vous atteler à cette écoute dès maintenant grâce au lecteur en bas de ce billet !

Bonne écoute. :-)


Image principale : EXTRAVAILLANCE ≠ WORKING DEAD Working dead – Game over © Didier Fiuza Faustino

Écrit par

Je suis tombée amoureuse de la culture visuelle à la fac, lorsque j'ai découvert l'histoire de la photographie et son rôle social. Cela m'a inspiré ce blog que je tiens depuis 2009 pour partager mes découvertes avec vous.

Laisser un commentaire