Escrinite aigüe, l’addiction aux cahiers

Je n’ai plus à cacher que j’apprécie particulièrement les carnets. Il me semble que j’en ai déjà parler ici une bonne dizaine de fois. J’ai même expliqué comment choisir un carnet de notes que ce soit des Moleskine ou encore des Calepino. Mais, la semaine dernière, j’ai réalisé que j’avais un réel problème. 

Je ne suis pas loin du tout de l’achat compulsif, si ce n’est maladif. La pathologie de l’addiction aux cahiers et aux carnets en tout genre. Fort heureusement, je me console en me disant que je n’aurai aucun mal à remplir tout cela. Ma consommation en feuilles de papier n’est pas moindre.

Mon avis est que si Evernote, Dropbox et autres n’existaient pas, j’aurais déjà besoin d’une bibliothèque pour conserver toutes mes notes et croquis.

En vérité, j’ai un réel problème d’organisation et une mémoire très courte. Bref, je n’ai pas assez de RAM. Pour parer ce problème, je note et j’écris beaucoup. Je schématise et je peux également écrire plusieurs fois la même chose sous prétexte que je préfère avoir cette info à côté de celle-ci.

Alors du carnet, j’en consomme ! Il suffit de voir ma caisse en bois qui me sert à entreposer les finis et les nouveaux. Les quatre cinquième sont remplis, les autres sont achetés en prévision.

En ce moment je suis d’humeur à faire du dessin, j’ai donc dans mon sac un cahier au format A4 avec un papier de 180g mat.

Mais revenons au sujet initial. J’allais parler de mon problème. Et comme toute personne qui doit avouer son problème, j’ai tenté de vous distraire avec mon pseudo problème d’organisation qui m’encourage à renommer de manière maladive tous les fichiers que je reçois dans ma boîte mail pour qu’ils soient indexés selon une nomenclature précise. Je vous laisser imaginer ce que j’ai pu faire pour réussir à écrire un mémoire de recherche.

Chez mes parents, j’ai un jour trié les quelques 300 romans par auteur, genre et taille (tout ça en même temps, comme dans Excel ouais). J’avais également pris des feuilles Bristol sur lesquelles j’ai écrit en gros la lettre qui correspondait à la rangée de livres.

Néanmoins, cette pratique est vraiment sélective. Parce que mon appartement est une vraie botte de foin.

Tout ça, pour vous finir par vous avouer que…

… j’ai …

… acheté toute la collection de carnets présents au Bon Marché alors que je suis entrée juste pour voir.

Et sinon, vous pouvez trouver ces beaux carnets ici : o-check graphics. :-)

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.