Ces croquis qu’on promène

Chez moi, chaque croquis se réfère à un moment de ma vie et à une humeur. J’ai un cahier, que je promène avec moi et lorsque l’envie m’en prend, je croquis ce que j’ai en face de moi. Cela peut être dans un jardin, sur la terrasse d’un café, dans le train… Un dessin est donc un souvenir d’un moment vécu.

Ce qui est étrange lorsqu’on feuillette son cahier, c’est qu’il devient une forme de journal visuel personnalisé des quelques semaines passées. Personnalisé, car ce sont mes traits et mes yeux qui ont permis d’attraper quelques moments.

Pourtant ce rituel me donne toujours une vision étrange et distancée de ma propre vie. J’ai un peu embelli, déformé parfois, parce que je préférais ce personnage blond, ou que je préférais cette personne plus grande. Je garde la trace dans ma mémoire des déformations que j’ai opéré au réel, et des traits pour lesquels j’ai voulu être la plus fidèle au modèle.

Et vous que voyez-vous ?

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *