Sur les chapeaux de roue.

Tu ne t’y attendais pas (si tu t’y attendais), voici le bilan 2020. Il y a de ces billets que l’on écrit surtout pour soi, plus que pour le lectorat. D’ailleurs, n’est pas le cas des 1 245 précédents articles publiés ici ? Bonne question. Ce blog a eu plusieurs vies. Et lieu de changer de site, ou de reformuler d’autres formats, voici plus d’une décennie que je conserve ce journal numérique. Heureusement, je ne vais pas te raconter 12 mois, car cela serait vraiment long et ennuyant.

Tu le sais, nous le savons tous, mais 2020 a été une année bien étrange et bien difficile pour beaucoup de monde. J’ai senti que tout s’est exacerbé. Comme si tout était devenu plus intense. Les joies comme les malheurs sont plus forts. Les situations déjà peu évidentes deviennent encore plus compliquées, et a contrario les bonheurs deviennent plus flamboyants. Aujourd’hui, au 3 janvier 2021, je me sens juste franchement lassée. Lorsque j’étais en colère, cela m’animait. Maintenant j’ai juste envie de m’asseoir et d’attendre que cela passe. Mais ce n’est pas possible, alors je continue de faire ce qu’il y à faire.

2020 en descente. 2021 en remontée.

On tire toujours des leçons. J’ai commencé l’année 2020 dans un état de santé relativement bancal, il l’est toujours. J’ai beaucoup déprimé, je le suis toujours plus ou moins. Cela s’est vu sur mes activités et aussi sur mes revenus. L’entreprise a accusé une grosse perte, non étonnante lorsque l’on est toujours sa propre ressource. La fin second semestre a été l’occasion de mettre les bouchées doubles pour assurer la suite. Car entre une activité économique pas des plus dynamiques et une vraie baisse de productivité, il n’est pas évident de gagner son pain. Aujourd’hui, c’est bien relancé, et tout le travail donné sur la fin d’année 2020 m’a permise de construire un socle stable sur lequel rebondir en 2021. C’est à la fois la récompense et la frustration de se plier en quatre pour développer une activité. Lorsque cela fonctionne, c’est un bonheur, mais c’est aussi très usant car les efforts ne paiement pas forcément immédiatement. En tout cas, je suis heureuse de vous annoncer que je fais dorénavant partie de la team “je crée de l’emploi”, avec une annonce officielle à venir dans les prochaines semaines. Cela permettra de produire plus (mieux !), de développer des projets qui apporteront une valeur ajoutée (et du fun !), ainsi que de continuer à croître un peu.

La création.

En un sens, je n’ai jamais vraiment arrêté de créer. Les formes sont parfois différentes, mais tout ce que j’aime faire est de raconter des choses et de trouver de nouvelles formes pour le faire. Cela fait partie de mon quotidien et c’est peut-être la seule constante que je peux affirmer. Le reste, sont des contraintes ou des prétextes pour être un peu plus inventive et arriver à mes fins.

Ces 6 derniers mois, je me suis remise à faire beaucoup de photos. Les limitations de déplacement tant du côté de la distance que de la durée ont encouragé cette pratique. J’aurais pu me tenter des exercices de dessin ultra rapides. Cela n’est pas arrivé. Mais c’est une idée pour lorsqu’il n’y aura pas un taux d’humidité extérieur pharaonique. Ces photos m’ont permise de me réconcilier avec les courtes distances que je pouvais parcourir en trouvant de nouvelles choses à voir et à capturer.

Des résolutions ?

Non, mais vraiment. Plutôt des projets qui continuent. Je pense que 6 ans de freelancing m’ont donné envie d’un nouveau souffle. C’est ce que 2020 a confirmé. Je n’ai plus envie d’être seule pour penser à tout, et je n’ai plus envie de tout faire. Aussi, à plusieurs, on peut réaliser d’autres projets pour soi ou pour les autres, mais différemment. Nous en reparlerons.

J’ai surtout envie de faire plus de choses pour moi, pour me requinquer, me refaire un moral et une santé, et fabriquer encore de nouvelles choses jolies et funs, dans mon boulot comme dans ma vie perso (ok même si les deux sont beaucoup mélangés)(trop de sides-projects).

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *