Prise en main de l’iPad Air pour le blogging

Je vous avais parlé de la difficulté que j’avais pouvoir choisir une tablette numérique. Mes besoins sont à la fois simples et compliqués à satisfaire. En effet, je cherchais surtout un appareil pour écrire, faire quelques croquis, me permettant d’être connectée à Internet pour mettre en ligne rapidement ce que je fais quand j’en ai besoin. Simple, n’est-ce pas ? Ce peut être différent dans la pratique.

J’ai donc fini par opter pour un iPad Air. Mes principaux arguments étaient alors la légèreté, l’écran retina, les applications de musées réalisées pour iPad, les magazines sur iPad, et les bons retours autour de moi me disant qu’un iPad vieillit matériellement bien. Étant en alu, je ne doutais pas que l’iPad Air puisse être très résistant. Et puis, j’avais déjà un compte iTunes.

Me voilà donc avec un appareil de haute technologie de 469 grammes entre les mains.

Écriture

Aucun problème. J’utilise en ce moment l’application Pages qui a son équivalent sur les ordinateurs Mac et je suis entièrement satisfaite de ce qu’il m’apporte. Je n’ai aucun problème pour taper des textes plutôt longs (plus de 500 mots) malgré ce qu’on a pu me dire des claviers virtuels sur écran tactile. Je pense que la taille de l’iPad Air joue puisque mes doigts ont finalement retrouvé quasiment les mêmes mouvements que j’ai pour taper sur un ordinateur portable. Cela ne m’étonnerait pas que ce soit plus difficile avec une tablette 7″.
J’aime particulièrement la gestion des dossiers dans Pages. C’est bête mais efficace.

J’ai essayé OmmWriter, que j’apprécie beaucoup sur Mac OS X, mais le clavier y est plus étroit (question de design), et devient carrément inconfortable. Dommage.

Mise en ligne

Comme une grande partie de la population blogguesque, j’utilise WordPress. Il existe une application WP disponible mais elle est assez limitée. Le fait de ne pas afficher les tags déjà existants est par exemple embêtant. Et je ne sais jamais vraiment si je suis dans une mise en forme texte (html) ou visuelle. Après avoir mis en ligne des bouts de a href visibles alors qu’il y avait des img avec les images bien affichées, je me suis sentie obligée d’essayer de passer par l’interface d’admin classique via Safari.
Manque de chance, lorsque je colle mon texte dans l’espace prévu, il se retrouve collé dans le champ destiné au titre, à chaque fois. Merci mes gros doigts sur un écran tactile.

Pour le reste, Twitter, Facebook, FlickR, Pinterest et autres, tout semble facilité grâce à des applications bien conçues.
Alors pour le moment, je danse entre l’interface Web et l’application pour réussir à mettre en ligne. Je n’ai pas encore trouvé de solution pour éditer mes images (changer les noms des fichiers par exemple) mais ça ne saurait tarder.

Croquis


J’avais en idée de pouvoir faire du live-croquis (livesketching), c’est-à-dire faire des dessins rapides à propos de ce que je suis en train de voir et les mettre en ligne rapidement que ce soit en passant par un profil social ou l’envoyer pour un blog.
J’ai donc acheté un stylet Wacom Bamboo Stylus. Déjà satisfait de la tablette graphique Wacom Bamboo, il m’a semblé naturel de me diriger vers la même marque. Je suis contente de ce stylet un peu lourd, le ressenti est agréable. J’essaie toujours de m’habituer à cette espèce de boule en caoutchouc qui me sert de mine mais les premiers résultats sont assez prometteurs. J’utilise pour les moment l’application Bamboo Paper. La version de base est gratuite et on peut acheter des formes d’extensions qui permettent d’avoir d’autres outils.

Au final je suis très contente de mon investissement car j’arrive effectivement à écrire partout sans avoir à recopier mon texte. Un simple transfert de fichier me suffit.
Sur ce, je continue mes recherches pour optimiser tout cela, et profiter de mon nouvel outil !

20131117-211725.jpg

20131117-211733.jpg

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *