Lis mes commentaires et tu saura qui je suis

Je blogue depuis 2004, et oui l’an 2004. À l’époque j’étais sur over-blog avec un thème personnalisé par mes soins grâce aux tutoriaux du Site du zéro. Entre temps le Web a un peu évolué, mais certaines choses sont restées les mêmes.

Les commentaires par exemple

Aucun blogueur ne niera qu’un commentaire de temps en temps fait plaisir. Même ceux qui annoncent « j’écris pour mon plaisir personnel » seront obligés d’avouer qu’on aime bien être lu. Et le commentaire est la preuve que quelqu’un a lu le billet. Logique.

La grande spécificité du blog, en dehors de son format Web Log (journal de bord Web), est la grande interactivité entretenue entre l’auteur et le lecteur. C’est presque révolutionnaire d’avoir une telle instantanéité et une telle facilité de réagir en face d’un article. Comme d’habitude, ce n’est pas nouveau ! Le principe du courrier des lecteurs existe depuis des lustres.

Mais la richesse d’un blog vient de son invitation au débat. Je ne sais pas pour vous, mais moi je trouve ça cool.

Mais à quoi servent les commentaires ?

Indice de qualité

Les commentaires me sont très utiles pour mesurer la qualité d’un billet. Plus un certain type de billet est commenté, plus j’aurai tendance à reprendre le même type d’écriture. C’est stratégique.

Mais je ne fais pas tellement ça juste pour la gloire. Bloguer est un plaisir, et le plaisir provient des retour que je reçois. Qu’il soit positif ou négatif, on s’en fiche presque. De toute façon ce sont toujours ceux qui ont le plus de succès, qui sont les plus critiqués. ;)

Outils pour augmenter ses visites

Ne soyons pas hypocrite, les concours et autres giveaway sont d’excellents outils pour augmenter son trafic. Un commentaire équivaut à une participation, une participation équivaut à une visite.

Cela permet de récolter de nouveaux visiteurs et de fidéliser ceux qui étaient déjà présents. Que demander de plus ? Ah oui, des clic sur la publicité Google Adsense pour payer mes études. Mais comme ô toi lecteur, tu as une vision en tunnel, tu ne vois même pas l’image qui clignote.

Mais cela fonctionne aussi dans l’autre sens. Le blogueur est une espèce qui sort parfois de son domaine pour partir en chasse de nouveaux lecteurs. Son terrain de chasse ? Les autres blogs !

On a tous eu, et on a tous mis des commentaires du type :

hey salut, je kiffe grave ce que t’écris, moi aussi j’écris des trucs comme ça ».

Les plus discrets ajouteront simplement l’URL de leur site dans le formulaire de commentaire. Les moins discrets vont préférer :

Coucou !

J’adore ton blog il est trop bien ! Quand tu parles des artichauts, je pense que cela rejoint tout à fait mon billet sur les pomme de terre. D’ailleurs c’est un sujet qui j’ai pu mieux développer plus tard.

Tsss, tsss, ne soyez pas de mauvaise foi. On l’a TOUS fait ! :)

Et la modération dans tout ça ?

Ah la modération… C’est tout un débat.

Certains modèrent les commentaires a posteriori. Cela permet de ne pas décourager l’internaute à poster un petit mot. D’autres préfèrent valider chaque commentaire avant sa publication.

Personnellement j’opte plutôt pour la première solution car, comme je l’ai précédemment dit, j’aime et je suis presque fascinée par la possibilité d’une réactivité instantanée. Et pour obtenir cela, il faut que je laisse couler les commentaires.

D’ailleurs je ne modère jamais réellement les commentaires. D’une part je n’en ai pas besoin, d’autre part les seuls mots indésirables que je reçois proviennent de bots.

Il n’y a évidemment pas de solution miracle

Il y a toujours des mécontents sur la Toile, surtout en terme de modération. Sur IRC on a le cas classique de l’opérateur méchant et de l’IrcOp tyrannique, ou encore de la fille qui sort avec un administrateur pour obtenir des droits supplémentaires. Ce sont des cas qui existent mais qui demeurent tout de même extrêmement rares.

Dans le pays des commentaires (sur un blog ou un journal en ligne), la modération est souvent un sujet sensible. Jusqu’où peut-on laisser aller un commentaire ?

Techniquement, l’auteur du billet ne peut être responsable des contenus publiés par ses lecteurs. Néanmoins il vaut mieux franchement modérer lorsque les commentaires frôlent l’illégalité : racisme, diffamation, incitation à la violence, nazisme…

Tiens le nazisme ! Encore un grand classique ! Le modérateur tyrannique se verra souvent attribué le qualificatif de « fasciste, nazi ». C’est le très célèbre point Godwin. Je me rappelle que j’appelais un des admins d’un réseau que je fréquentais « PDG » pour le taquiner. J’ai immédiatement été bannie mais j’ai bien ri !

Sur ce, je vais partir lire d’autres blogs et semer quelques commentaires. ;p

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

24 commentaires

  1. PDG? humm… sound familiar.

    La question c’est est-ce que le peut sortir avec l’admin d’un blog même si c’est pas pour avoir des droits supplémentaires? XD

    /me sort

  2. C’est sûr que ça fait toujours plaisir de recevoir un commentaire surtout lorsqu’on sait que sur un total de visiteurs, il y a peu de personnes qui en laissent. Au moins, on sait que le billet a plu à la personne qui a écrit ces quelques mots, sauf cas exceptionnel.

  3. Les commentaires c’est bien, ça fait des backlinks.
    D’ailleurs tu devrais supprimer le nofollow sur les tiens, Uty :p

  4. Très bon article! Pour ma part, j’ai décidé de ne pas mettre de publicité sur mon blog. Et j’utilise l’outil « Lecteur » de Safari qui ouvre la page sans les pub! Plus de détail ici: http://www.apple.com/fr/safari/whats-new.html#reader
    Non, ce n’est pas un lien vers mon blog ;-)

    Sinon, je voulais te dire que j’ai toujours beaucoup de plaisir à lire des articles et te suis régulièrement.

    BiZ
    Caro – bl@ggeuse from Geneva
    carofashionews.wordpress.com

  5. très bonne chronique..les commentaires, moi j’aime bien en faire et en avoir normal…je suis totalement d’accord avec toi, on écrit pour être lu et la réactivité en direct c’est fascinant vraiment…encourageant souvent…violent parfois…Enfin d’après ce qu’en disent certains blogueurs… Bon de là à se faire un administrateur pour monter, non pas au rideaux, ni au mur, rhooooo BM!!! dans les??? avoir des droits supplémentaires?????? mais c’est quoi ça?? Bon en attendant je continue ma tournée des blogs avt d’aller m’occuper du mien!!! bonne journée

  6. Hihi, voilà qui est bien résumé, et j’ai bien pouffé en mangeant mes tartines(ce qui est, tu en conviendras, un peu dangereux…)!

  7. @M’vy:
    Fais gaffe à ce que tu dis toi, sinon je te bannis. ;p
    Ou pas :D

    @Dragoontahiti:
    Les cas exceptionnels, comme tu dis, arrivent plus souvent qu’on ne le pense. Et de toute façon, sur Internet, les gens sont butés, têtus et obtus dans la plupart des cas.
    Avec une telle ambiance, ça tourne vite à la vinaigrette ! :)

    @Diije:
    Faudra que tu me dises comment faire. :) Ou au moins où chercher ça.

    @Caro Fashionews:
    Ton petit mot me fait vraiment très plaisir. :)
    Safari a un bon module pour cacher les publicités, il existe aussi tout un tas d’autres plugin pour les autres navigateurs.
    Il fait beau à Genève ? :)

    @bm:
    Ne t’inquiète pas, ce sont des cas rares. ;)

    @Tamagochan:
    Tu crois que si tu t’étouffes en lisant mon blog, je serai accusée d’homicide involontaire et d’incitation à la tartine violente ? :/

  8. Je kiffe ton post, t’écris trop trop bien, d’ailleurs ça rejoint tout à fait mon billet sur les 6 techniques de dragues à la piscine
    http://bdmarmotte.fr
    Alors visite mon site et lâche tes coms!

    ;)

    Tu as raison, on l’a tous fait. Je pense que ce n’est pas qu’une question de qualité du billet. Il y a des thèmes qui font plus réagir, qui ont plus de commentaires parce qu’ils entrainent plus de réaction, de « besoin de répondre » chez le lecteur. C’est assez facile à observer. Et stratégiquement, on reprendra ces thèmes.

    Normal. On écrit pour être lu. Sinon, on n’écrirait pas sur le web.

  9. Sympa comme article et oui nous sommes tous pareils !!! Après pour reprendre  » moderer les commentaires » moi je ne le fais pas car mon blog parle surtout de mode et de beauté et je vois pas ce qu’on peut laisser de méchant et puis moi perso ca me gonfle quand je dois rentrer un code à chaque fois que j’écris. ( non non je ne fais pas allusion a ce blog >_> )

    Bonne journée ;)

  10. @La Marmotte:
    Hey ! C’est ma phrase ça ! :)

    C’est vrai qu’il y a aussi « l’effet polémique », je l’avais oublié, ou presque. En fait mon billet réfère un peu de loin à ce qui se passe en ce moment sur la blogosphère beauté. Mais de très loin, parce que je ne tiens pas à m’en mêler. ;)

    Au passage, moi aussi je kiffe tes 6 techniques de drague à la piscine !

  11. Bien sûr qu’on est content de recevoir des commentaires. Je me souviens de premiers (misérables billets que j’ai écrit et qui restent vierges de réaction, ça fait mal au coeur.
    en même temps un truc qui me scie à chaque fois c’est que parfois je me fends pour écrire un truc (toujours dans le futile ^^) qui fera un bide alors qu’un billet torché en 5 minutes va faire un tabac. Mystère et boule de gomme.

  12. @pivoine:
    Et oui, mystère et boule de gomme.
    Mais le meilleur dans tout ça, c’est quand on a des visiteurs reccurents. :)

  13. Je ne m’attendais pas à ce type de billet … plutôt à une analyse en profondeur, mais cela n’enlève rien à sa qualité !

    C’est vrai que les commentaires sont parfois mystérieux dans leur arrivée ou leur absence.

    Pour ce qui est du Dofollow dont parlait Dije plus haut je te conseille l’utilisation du pluggin suivant :

    http://kimmo.suominen.com/sw/dofollow/

    Je l’utilise depuis un moment et aucun soucis !

  14. @Mealin:
    Heureusement que je ne fais pas toujours de *gros* dossier, sinon je me lasserai moi-même et j’aurai l’impression d’être lourde.
    Ah merci pour le plugin ! Je vais voir ça. :)

  15. Ah les commentaires … j’ai commencé à tenir un blog sur over-blog, il y a quelques mois. Je n’y connaissais rien et hormis quelques copains personne ne me lisait : et pas de commentaires. Je passais un temps fou à écrire des articles en ayant la douloureuse sensation de blablater dans le vent.
    Puis une fille m’a accepté dans sa communauté … et tout à coup j’ai eut des lecteurs et des comm’.
    :-)
    Aujourd’hui j’ai quitté over-blog pour aller sur un hébergeur perso et avoir mon nom de domaine … mais j’ai gardé mes premières copines blogueuses.
    :-)

  16. Merci, c’est vrai que mes techniques de drague sont surement les meilleures du web… :)

    Pour ce qui est de la blogosphère mode/beauté, je pense que je vais y faire entrer mon blog avec un article spacial « shampoing pour marmotte », faites briller votre pelage d’hiver à l’approche de l’automne. Ou un truc du genre. Pour faire une page blog mode, ce sera plus dur…

    Moi j’ai toujours peur quand je lis mes coms, du mal à faire la différence entre ceux qui commentent pour me faire plaisir, ceux qui commentent pour qu’on visite leur blog ou ceux qui ont vraiment aimé ce que je fais.

    Le mieux, ce sont les vrais réactions, ceux qui rebondissent sur ce que tu as écrit ou qui se reconnaissent dans ce que tu raconte. Pour ça, il faut trouver les bons sujets, et ce n’est pas facile de toujours trouver ce sujet qui va faire parler et apporter de la vie sur le blog.

  17. Ping : Khalilah
  18. Belle analyse de la situation, pour éviter les abus j »utilise pour ma part « NoFollow Free » sur WordPress, efficace et configurable dans tous les sens comme il faut. Cependant je tiens à rappeler qu’à la base, les internautes laissaient des commentaires du genre « Super article, merci pour l’info » uniquement pour féliciter l’auteur de cette magnifique création qui venait d’éblouir leurs pupilles…. et puis le SEO est arrivé, les stratégies de référencement ont envahi la toile et là, ce fut le drame…
    Continue comme ça !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *