Les timbres personnalisés de La Poste

Je vous présente mon lapin, prénommé Pinouf !

Pendant plusieurs années j’ai entretenu un loisir un peu dit has been… la philatélie. J’ai d’ailleurs une jolie petite collection que j’aime beaucoup.

Depuis peu, La Poste propose un service de timbre personnalisés.

D’abord, un petit mot sur le service

La Poste propose de fabriquer soi-même son timbre via une interface Web. Tu upload ta photo puis tu es guidé à travers différents formats et des outils d’édition en ligne pour avoir le meilleur timbre. Pas besoin de retailler son image à l’avance !

J’ai moi-même pu tester et je suis plutôt contente. L’image est bien imprimée, les contrastes sont satisfaisants. De quoi faire une surprise lors de mes prochaines lettres !

Et comme on est super cool, voici un petit code promo qui permet d’être dispensés des frais de port des timbres personnalisés. Si tu comptais envoyer une carte de voeux ou deux cette année, c’est le moment ! Ce code est valable du 15/11 au 31/12/2011 pour une commande de 10€ : MTAMNOEL11 .

> Créer sa planche de timbres.

La photographie personnelle et le courrier

Le timbre-poste est à la base la preuve qu’on a payé le service de transport du courrier. C’est pour cela que la valeur du timbre à coller à son courrier dépend du poids dudit courrier. Et puis un jour quelqu’un a eu la bonne idée de faire de jolis timbres. Puis un autre a eu aussi l’idée de les collectionner. Ainsi est né la philatélie. Et comme dans tout domaine de collection, on a commencé à donner une valeur au timbre pour des raisons de rareté, d’ancienneté, de prestige… Je me demande d’ailleurs comment la valeur des timbres personnalisés va être géré du point de vue du collectionneur. Y a-t-il un philatéliste dans le coin pour répondre à cette interrogation ?

Ici, en dehors de la valeur esthétique (ou pas), cela permet de faire passer un petit message supplémentaire sur l’enveloppe. On peut montrer son lapin, son bébé, un gâteau d’anniversaire… Tout ce qu’on veut ! Je pense que cela peut donner l’occasion de chose plutôt cocasse. J’imagine bien un timbre réalisé par un grand artiste qui vaudra très cher, ou une comique, ou glauque… C’est la porte ouverte à toutes les fenêtres.

Enfin, pour l’instant, je n’ai reçu que des timbres avec des bébés.

Nous nous approchons alors d’un usage de photographie comme message. C’est un peu comme lorsque tu tweetes ton dernier repas : oh regarde j’ai mangé ÇA. Ou bien lorsque tu envoies les photos de ton enfant à sa grand-mère : regarde, voilà à quoi ressemble Junior maintenant.

Au passage, il existe des cartes postales où on peut y mettre une photo à soi. On contre-colle une surface plastique sur le recto et le verso dispose déjà de la mise en page pour carte postale. Je vous en parlerai dans un prochain billet.

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

9 commentaires

  1. Génial ! j’avais déjà entendu parler de ce service (notamment très intéressant pour les futurs mariés ^^ ) mais j’ai toujours entendu dire que c’était très cher :/

  2. Bonjour,
    Il y a beaucoup de choses à commenter dans votre billet intéressant.
    Pour ce qui est d’un loisir « has been », ce n’est pas faux et, en même temps, on peut affirmer que la philatélie a mis un certain temps à devenir « has been », puisqu’elle existe depuis plus de 170 ans.

    Pensons, pour être équitables, que tous les autres loisirs actuels ne dureront pas aussi longtemps et donc deviendront « has been » beaucoup plus rapidement.

    Si on parle de valeur économique, pour ce qui concerne la cote de ces timbres personnalisés, on n’en est pas à la rechercher avec précision, étant donné qu’en période de crise, les gens pensent surtout aux timbres de la période classique (avant 1900).

    La philatélie récupère alors un peu de clients qui sont davantage des investisseurs, quand les actions décrochent et que les obligations ne sont plus aussi sûres…

    Autrement, c’est une philatélie-plaisir, qui est de plus en plus thématique aujourd’hui : sur la musique, la peinture (comme un musée imaginaire), la femme, l’astronomie, la gastronomie, etc.
    La valeur de cette philatélie c’est un moment de culture, et donc ça ne se chiffre pas : c’est comme l’amour, hein -)

  3. @ Jean Deschamps : Merci beaucoup pour ce commentaire qui répond totalement à mes interrogations.
    :-)

  4. J’aime bien ce principe de créer ses propres timbres. Je l’ai fait plusieurs fois. Et j’avoue que j’adore ce type de personnalisation.

    Pour ce qui est de la philatélie avec mon papa on a de jolis albums avec des vieux timbres de plusieurs pays. Le problème c’est qu’on ne sait pas forcément les ranger / classer. Nous on les a classés par pays et par année. Mais je me demande souvent si c’est suffisant…

    On fait la même chose pour les pièces d’ailleurs…

    Après est-ce has been ? Je ne sais pas, disons qu’on a tous des petites manies, des objets qu’on aime garder. Certains ce sont les boites à biscuits, les cartes postales ou les dés à coudre, ou les armes ou les Ferrari (luxueux n’est-ce pas?)…

  5. Bonjour,

    Le groupe rock « Les TeMerAirs » vient de créer un timbre représentant l’image de la pochette de leur premier album. Est-ce une première dans le genre ?

    Si oui, faut-il acheter ce timbre, pour le long terme… ?

    Cordialement

  6. En fait, Pinouf le lapin nain n’est pas charmé par le mouvement de l’artiste, comme pour certains serpents en Inde et électeurs en France, mais par la musique même !
    Ce lapin est mélomane : on voit qu’il est attentif, concentré sur chaque note.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *