Du filtre photo vintage

Nous voilà envahis de tout un tas d’applications mobiles qui te permettent de transformer ta photo numérique haute définition en vieille numérisation cracra de photographie argentique old school.

L’intérêt ? Aucun, c’est juste esthétique.

Mais ce billet ne sera pas du tout un pamphlet contre les filtres photographiques à effet vintage. Il s’agira d’un panorama non exhaustif et d’une humble petite réflexion…

Retour sur une première réflexion

J’ai la ferme conviction que le retour à la photographie au style vintage n’a pu être possible que grâce au développement de la photographie via téléphone mobile. Pour moi, la photo depuis smartphone est l’héritier direct de l’instantané. Alors que je me demandais il y a exactement 1 an si la photographie mobile / de mauvaise qualité était le futur, il a à peine fallu quelque mois pour voir l’avènement d’une série d’applications mobile qui imitent l’esthétique des argentiques de basse qualité.

Pas de jugement de valeur, je veux dire par là que les appareils de types instamatic, lomographe et autres polaroid ne permettaient pas de grande marge de manoeuvre. Les effets provoqués sur les clichés sont totalement dépendants des conditions de prises de vue et par conséquent totalement indépendants de notre volonté.

Mais à l’heure où on a atteint une maîtrise inouïe de l’objet photographique, il est peut-être intelligent de se demander si l’usage des filtres photos à effet vintage n’est pas une volonté de retour à la magie de la photographie.

Bien que Photoshop et autres The Gimp permettent également cela, ce sont des retouches photos qui nécessitent un travail. On perd la notion d’instantanéité.

Edit : Est-ce que le filtre à effet vintage ne permet pas également de rattraper les photos pas très belles ?

Les débats sont ouverts.

Quelle appli ?

J’ai d’abord voulu établir une liste des applications mobiles qui permettent ce genre d’effets. Finalement, j’ai tout de suite vu qu’il y en avait plusieurs dizaines. Un comparatif aurait été à la fois inutile et hypocrite.

Rappelons nous qu’il ne s’agit que de filtre. Il s’agit d’une couche de couleurs et de motifs appliquée par dessus une photographie de smartphone (parfois en haute définition). Ce n’est QUE de l’esthétique. Je n’oserais même pas dire qu’il y a une différence entre ces filtres et la réelle photographie argentique, car ce n’est même pas comparable.

Comment peut-on comparer deux procédés totalement différents ?

L’un est issu d’un calcul numérique pour transformer un cliché initialement de qualité, l’autre est un geste d’impression chimique sur une feuille de papier sensible depuis un objectif et un boîtier de piètre qualité.

Bien entendu la photo ci-contre montre presque le contraire de ce que je viens de décrire.

Parlons-en d’ailleurs, de l’argentique. Il y a tellement une recherche de la photo d’avant, de la photo « mauvaise » qu’on va même jusque acheter du faux ancien. Je pense bien entendu aux lomographes de la marque lomography qui a fait le pari de mettre en place le gros marché commercial de l’appareil photo pourri en plastique. Bien joué.

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

7 commentaires

  1. oui vive les filtres !!! pas seulement parce que cela aide à faire de jolies photos, mais aussi parce que cela permet de donner une distance par rapport à la réalité.
    facile à utiliser les filtres applis… mais un bon photographe a aussi un oeil cadrage, choix du sujet, imagination … et de la résistance face aux difficultés du métier.

  2. Bah, je sais pas si c’est ma question qui t’a inspirée mais sympa comme article ^^ Depuis j’ai trouvé un site qui donne à peu près ce que je voulais.

  3. Je cherchais un site pour donner un effet vintage à qq photos et je t’avais demandé comment tu avais travaillé les photos dans ton blog (celles en haut à gauche :) )

  4. Le filtre n’aide pas à faire de jolies photos … c’est au mieux un plat réchauffé ou l’art d’accommoder les restes à moins que cela n’ait été pensé avant la prise de vue.

    C’est pour la plupart, un deuxième passage sur une photo à froid qui n’a souvent plus rien à voir avec la réalité du moment saisi.

    Cela cache pour la majorité, les insuffisances techniques de la prise de vue, la capacité à voir le bon angle, la bonne lumière et de prendre sont temps pour voir.

    Ces filtres sont diffusés par internet à des milliers de gens qui ne font qu’utiliser une idée d’interprétation artistique réalisée par un autre. C’est une commoditisation artistique pour tous dans laquelle personne ne développe sa propre personnalité d’auteur.

    Bref, de la photo de consommation courante pour les réseaux sociaux sans beaucoup de valeur ajoutée pour l’auteur et le lecteur, encore une idée fastfood de la création.

    Ce n’est malheureusement pas nouveau et seulement lié à l’arrivée des smartphones qui ne font qu’amplifier le phénomène de masse.

    Malgré tout, il faut reconnaitre que certains plats deviennent meilleurs réchauffés :)

    Ce retour dans le passé vintage est une reconnaissances inconsciente des maitres de la photographie qui n’utilisaient pas de filtres « ready made » et qui ont inventé le style.

    A quand le filtre Joconde pour sa femme, sa copine ses enfants .. ou le filtre rupestre ?

  5. Si si si ! Je veux bien la liste (en mp) des applis.. je ne connais qu’instagram (mais j’adore) et je vais recevoir un Diana F+ par la poste prochainement. :D
    Et aussi je vais me commander un objectif Lomo Diana avec une bague d’adaptation pour le mettre sur mon canon reflex lol. Bon, sans rire, je fais ma geek, mais merci pour l’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *