Comment faire bonne figure sur la Toile

Dans notre monde de bruts où le numérique prend de l’ampleur, il faut apprendre à gérer son e-identité. C’est-à-dire faire en sorte que ce qu’on trouve sur soi soit ce qu’on veut montrer de soi. Je vais prendre le cas de de l’étudiant qui aimerait trouver un premier emploi. Comme beaucoup de personnes il va envoyer un CV et une lettre de motivation. Mais il s’en doute, le recruteur va taper son nom dans un moteur de recherche.

C’est là qu’il faut gérer.

Avoir un profil sur des portails dédiés et bien référencés

Par exemple,  voici ce qu’on trouve si on tape mon nom dans Google. En premier apparaît mon profil public LinkedIn, puis des liens vers mon profil Facebook.

Facebook

Alors je ne vais pas vous dire qu’il ne faut pas être sur Facebook. En terme de veille, c’est même plutôt bien d’y être. Par contre je me suis fixée quelques règles simples mais primordiales afin d’éviter les débordements du type “mon boss voit une photo de moi quand je vomis “.

Je n’accepte JAMAIS dans ma liste d’amis des personnes de mon entourage professionnel, et de ma famille. Il y a bien entendu des exceptions. Mais si c’est le cas, c’est qu’il s’agit de personnes que j’estime être vraiment capables de faire le tri dans mes publications FB. Même si au final, je ne mets rien de méchant sur FB.

En ce qui concerne la famille, c’est simple… Ils sont susceptibles de posséder des photos de vous sans couche-culotte à l’âge de 2 ans, ou bien des photos de vous avec votre bouée en forme de canard pour aller à la plage. Et si vous êtes amis avec eux, ils vont pouvoir vous taguer plus aisément. Et le taguage de photo, c’est MAL. J’admets que je pousse parfois le bouchon un peu loin en ayant pris l’habitude de ne pas être prise en photo pendant des soirées. On ne sait jamais. ;p

Après si vous craignez que quelqu’un vous boude, car vous ne l’avez pas accepté dans votre liste d’amis. Et bien… Tant pis. :p

edit : j’ai oublié le plus important, bien régler ses paramètres de confidentialités ;)

LinkedIn

LinkedIN est fort pratique. Il s’agit en effet un réseau social professionnel que je considère comme étant une référence. Simple mais disposant de fonctions fort utiles. Vous pouvez rester en contact avec votre premier boss de boulot d’été, mais vous pouvez aussi et surtout inviter le monde à parler de vous… Après qu’on parle de vous en bien ou en mal, ça ne se contrôle pas.

Autre avantage à ne pas mettre de côté, LinkedIn est excellemment bien référencé. En conséquence, il y a de fortes probabilités pour que votre profil public LinkedIN apparaissent en tête de Google. Pour pousser un peu sa chance, je conseille à chacun de personnaliser le lien du profil public. ;)

Il existe aussi un réseau francophone nommé Viadeo. Je ne le conseillerai pas. Il y a quelques mois de cela, c’était encore un réseau très bien. Néanmoins, petit à petit les fonctions intéressantes sont devenues payantes. La simple fonction “ajouter un contact” devient payante, ce qui est franchement ridicule.

Ce n’est pas le principe de faire payer un service qui me dérange, mais Viadeo est réputé pour les arnaques en multipliant les retraits sur les comptes en banque de ses abonnés sans vraiment de justification. Je me méfie.

Quoi d’autre sur Google ?

Doyoubuzz

Pour le coup, je conseille Doyoubuzz sans hésiter ! Il s’agit d’un outil qui vous permet d’éditer un C. V. en ligne.

Quoi de neuf par rapport  LinkedIN ? Et bien LinkedIN fonctionne avec une logique de réseau, tandis que Doyoubuzz a une logique de “site vitrine”.

Vous exposez votre profil, vos compétences et votre talents, en profitant d’un excellent référencement. C’est gratuit. Par contre si vous voulez pousser beaucoup plus loin la personnalisation de votre profil, il y a des fonctions payantes prévues pour.

Autre point particulièrement intéressant avec les profils Doyoubuzz : on invite l’internaute à exporter le profil auformat PDF.

Je ne cesserai jamais de prôner le format PDF pour la transmission de documents. En effet, tout le monde peut lire le Portable Document Format. C’est un peu le mode Chronopost du CV par mail. En revanche, envoyer un CV au format docx ou odt, c’est comme envoyer un colis blindé que seul un nain unijambiste pourrait ouvrir. (Référence inside)

Ce qui apparaît ensuite dans Google contient idéalement ce qui pourrait entrer dans votre portfolio

Naturellement mon blog apparaît.

Le reste est assez valorisant pour quand je chercherai du boulot. J’ai réussi à obtenir ce résultat en adoptant une stratégie simple : dès que vous avez l’occasion de faire apparaître votre nom sur la toile, à propos de quelque chose de pro et de bien pour vous, n’hésitez pas ! Ne jamais hésiter à faire parler de soi, là où c’est bon pour sa e-identité.

C’est tout ?

Non ce n’est pas tout ! Mais c’est facultatif ! Il est toujours bon de montrer qu’on a une présence sur Internet, mais une présence maîtrisée. Ainsi vous pouvez vous créer votre blog, ou un compte Twitter ou encore Tumblr !

Mais attention, je ne suis absolument pas pour le fait de multiplier des comptes dont ne ne se servira pas. Donc ne vous inscrivez qu’aux réseaux qui vous paraissent intéressant pour vous.

En ce qui concerne le blog, il faut faire attention à faire quand même quelque chose qui ne soit pas trop kitsch, au risque de recevoir de mauvais retour.

Après si vous avez le coeur bien accroché, regardez ce qui se dit sur vous avec 123people :) Il s’agit d’un moteur de recherche qui permet de pister une personne. Parmi les fonctions les plus intéressantes, il y a le nuage de tags. Cela fait apparaître les mots-clés les plus souvent mis en relation avec vous.

Qu’est-ce que cela apporte ?

Parce que cela est tout aussi bien de n’avoir AUCUNE présence sur Internet. En ce qui me concerne, ces techniques m’ont permis de camoufler d’autres choses plus adolescentes. Et oui, parce que ce que j’ai mis sur Internet à 15 ans est forcément différent de ce que je mets maintenant 6 ans plus tard.

Au final, j’arrive à mettre en valeur mon nom sur la toile. Et si je n’augmente pas mes chances d’embauches, au moins je ne les affaibli pas avec un skyblog qui traîne et des photos de moi quand je suis pompette. D’ailleurs, pas la peine de chercher, vous ne trouverez pas de photographie de moi dans cet état. ;)

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *