Water Light Graffiti

Les murs interactifs permettant au public de prendre en main une œuvre, ont toujours été des concepts à succès. L’artiste est là pour concevoir le principe et la médiation autour de sa production. Ici un pinceau trempé dans un verre d’eau appelle notre curiosité. Vraiment, on peut peindre sur le mur avec de l’eau ?

Pour ma part, j’ai d’abord été effrayée par Water Light Graffiti. Un réflexe primaire criait dans ma tête que mettre de l’eau sur un équipement électrique ne pouvait être qu’une très mauvaise idée. Pourtant on se prête au jeu, on se rend compte qu’il n’y a aucun danger pour finalement trouver l’idée géniale.

Sur ce panneau équipée de LED, Antoine Fourneau a créé un système permettant à une personne de dessiner avec de l’eau. Le panneau capte l’humidité et permet d’allumer une série de lumières. Lorsque le panneau sèche, la lumière s’évapore de la même manière que l’eau qui était dessus. Magique non ?

Water Light Graffiti, par Antoine Fourneau. Co-production Art2M

J’ai découvert Water Light Graffiti dans le cadre du Pop-Up Lab lors de LeWeb 2014 à Paris. C’est pour cette raison qu’il y a un énorme « W3C » écrit, à ce moment Tim Berners-Lee présentait sa conférence.

C’est une création d’Antoine Fourneau en co-production avec Art2M, société spécialisée dans la production et la diffusion d’œuvres d’art numérique.

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *