Voeux de la presse : Le pessimisme de 1957 dans le jeu de lois contre l’automobile

Ce début d’année semble être voué au pessimisme. Lors du réveillon, la première phrase que j’ai entendu fut « vive les taxes et les impôts ». Il semble bien que tout le monde a une prise de conscience sur le fait que les temps s’annoncent difficiles et qu’il va falloir se serrer la ceinture pour qu’on retombe tous économiquement sur nos pieds.

Aujourd’hui encore, j’ai remarqué un article sur Rue89 où l’interviewé rédige des cartes de voeux avec une petite boutade sur le fait qu’on va s’écrouler sous des taxes. La blague est facile, et quoi de mieux pour lier des gens entre eux que de leur trouver un ennemi commun ? Si on est tous dans la même galère, c’est que nous sommes tous dans le même camp… non ?

C’est dans ce contexte que j’aimerais vous montrer cette Une du journal L’Argus rapporté dans le livre La cote Argus, 85 ans d’histoire aux éditions de l’ACA. Le spécialiste de la cote automobile depuis 1927 a édité 30 ans après son lancement une Une qui traite avec un humour plus que grinçant l’actualité contemporaine. Cette Une, parue le 3 janvier 1957 dans L’Argus de l’automobile et de la locomotion présente un jeu de l’oie peu commun, puisqu’il s’agit d’un Jeu de Lois.
jeu-loie-largus_1957
Le Jeu de l’Oie est un jeu de hasard ancien (né à la Renaissance). Traditionnellement, c’est un jeu de plateau composé de 63 cases dans laquelle le joueur évolue selon les chiffres tirés sur un dé à 6 faces. Il existe des centaines de variantes de ce jeu et chacun donne sa vision du monde.
Les Jeu de l’Oie présentent en effet à chaque case des petites saynète dessinées qui ne sont pas sans rappeler l’imagerie Pellerin dite imagerie d’Epinal.

Dans son édition de 1957, L’Argus dirigé à cette époque par Jacques Loste n’hésite pas à mettre en scène le jeu des lois votée par le gouvernement français qui concernent le secteur de l’automobile. Taxes, perceptions, barrages de contrôles, amendes… il semble que les lois votés par le parlement représenté en haut à droite ne sont pas de bonne augure pour le quotidien des lecteur du journal hebdomadaire. Les nouvelles réglementations sont rappelées au centre dans les règles du jeu. Voilà une Une qui permet de réviser pour éviter de réaliser une infraction, car nul ne peut ignorer l’oie… la loi !

jeu-loie-largus_1957-perception

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *