Usurpation d’identité sur la blogosphère

Il y a un phénomène, récent je ne sais pas, en ce moment sur Internet et la blogosphère… c’est l’usurpation d’identité. Je traîne vraiment beaucoup sur la blogosphère féminine francophone et j’ai constaté plusieurs cas.

Vous connaissez la « blogosphère beauté » sur Internet ? En gros, il s’agit d’une espèce de nuages de différents blogs, portails, sites, utilisateurs de réseaux sociaux qui parlent tout de la même chose : la beauté et les cosmétiques. Et il y en a qui en profite. :)

Je me fais philosophe d’un paragraphe

C’est drôle parce qu’on n’hésite plus à exhiber sa coquetterie et sa futile supercialité. Moi la première, je lis et regarde beaucoup de ces trucs là. Mais je me rappelle qu’au lycée, les filles se disaient entre elle « Je viens en jupe, si toi aussi tu viens en jupe avec moi ». C’est pour cela qu’on constate souvent des bandes de copines habillées de la même manière.

Il y a un âge ou une période où on n’ose pas du tout montrer un bout de féminité. Il y a même des personnes chez qui ça ne vient jamais. Comme si on devait avoir honte d’aimer avoir un peu de frivolité et de s’occuper de soi. Parce que ce n’est pas sérieux donc un peu dévalorisant.

Rappelez vous la fille qui s’est faite licenciée parce qu’elle était trop présentable.

Une belle opportunité pour les marques

La blogosphère, les réseaux sociaux, tout ça est en plein essor. Les marques l’ont compris : ils créent leur propre blogs (cf. Lancôme ou Yves Rocher qui a carrément lancé un projet de wiki).

Mais imiter et simuler une collaboration presque-corporatement-spontanée avec un blog de marque, un wiki de marque, un réseau social de marque… cela ne suffit pas. Il faut aussi s’approprier et convaincre les diverses blogueuses et vlogueuses.

Petit bout d’étymologie :

Blog = Web + Log

Vlog = Video + Log

To log : enregistrer, garder en mémoire… par extention Logs : Carnet de bord, historique.

En conséquence, on doit séduire les filles du net, les geekettes de la beauté. Et pour cela, la comm’ externe s’en donne à coeur joie. On envoie des invitations spéciales, on organise des soirées, on offre des produits à tester, on propose de la publi-rédaction… Bref. Tout ce qu’il faut pour qu’une blogueuse ait l’impression d’être nouvellement devenue journaliste pour ELLE. Pourtant, ce n’est pas du tout le cas puisqu’on ne demande aux filles aucun travail journalistique. C’est plutôt du rapport et du compte-rendu à la sauce billet d’humeur et petits mots mignons pour mettre du miel sur la tartine.

D’un côté, c’est une super opportunités pour des personnes passionnées par un domaine d’avoir accès à ce qu’elles n’auront jamais eu auparavant.

Mais une belle opportunités pour… les opportunistes

Internet, le Web 2.0. C’est cool, ça dialogue, on a l’impression que tout le monde est accessible et peut potentiellement être ta pote. Pourquoi pas ? Cela amène de jolies rencontres.

Par contre, comme partout, quand il y en a un qui a compris comment ça marchait, il en profite ! Typiquement, les blogueurs à qui on voudrait réclamer l’identité, on constate que leur anonymat permet à n’importe qui de se faire passer pour eux.

Par exemple, n’importe qui pourrait envoyer un faut CV à L’EXPRESS de ma part avec une adresse qui pourrait être la mienne et pourrir ma carrière. Que cela ne donne pas d’idées. ;p  Mais dans le même sens, n’importe qui peut dire être BlogueuseSuperCélèbre à une marque en disant souhaiter tester des produits pour ses internautes et offrir en échange une promotion gratuite.

Malgré tout, c’est totalement idiot parce qu’il faut donner ses coordonnées pour recevoir des produits gratuitement. C’est comme le mec qui vole une carte bleue et commande plein de produits sur Internet en donnant son adresse.

Mon conseil

Pour éviter de se faire usurper son identité, on peut prendre des précautions. Mettre en clair (ou presque, pour éviter le spam) son adresse mail et signaler qu’elle est la seule valable en cas de contact. Même si techniquement cela ne garantit rien, c’est toujours une petite barrière dissuasive. Il y a d’autres bidouilles comme ça que vous trouverez facilement avec quelques recherches sur « comment protéger son identité ». Sachant que, de base, mieux vaut ne laisser aucune trace de soi.

Néanmoins, si vous tombez sur ce genre de situation, contrairement aux filles à qui c’est arrivé récemment… Ne poussez pas de coup de gueule, n’exprimez pas votre colère. Bon d’un côté c’est bien de s’exprimer, par contre le problème est qu’à ce moment la fille est énervée, donnera peut-être plus d’informations (encore plus !) sur elle qui seront susceptibles d’être réutilisées… Et surtout, à force de constater que les usurpations d’identité pour avoir un anti-cernes gratuit fonctionnent… Cela va en encourager plus d’un.

Lien à consulter : Le « fan » d’une marque vaudrait 136 $ sur Facebook Merci à @loichall pour sa contribution.

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

2 commentaires

  1. Sérieusement, on peut avoir un anti-cernes gratuit?
    N’empèche ça serait pratique pour le matin, ça permettrait de pas avoir une tête de déterré dans le métro.

  2. @ tuXXX : Moi non, je ne peux pas avoir d’anti-cernes gratuits, ce serait trop beau. ;p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *