Un livre jeunesse fait le lien entre voyants et non voyants

Histoire de monstre est un projet initié par la maison d’édition La poule qui pond en partenariat avec des étudiants de l’université de Clermont-Ferrand. Le monde de l’édition jeunesse est déjà bien dense comme en témoigne le succès du dernier Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil qui fêtait cette année ses 30 ans. Le projet de l’album Histoire de monstre propose  une réelle approche pour les malvoyants et les non voyants. En effet, le challenge relevé par la maison de La poule qui pond est de créer un livre jeunesse accessible à la fois aux voyants qu’aux malvoyants, et non voyants. Créer le lien entre ces deux mondes parfois séparés est important. Au-delà de mettre à disposition une objet de loisirs accessibles à tous, ce livre a également le potentiel de créer du lien social.

poulequipond

Aujourd’hui, Valentin Mathé, créateur de la maison d’édition la poule qui pond répond à mes questions sur ce projet.

Pouvez-vous vous présenter ainsi que le projet de la poule qui pond ?

Bonjour, je suis Valentin Mathé, j’ai 29 ans. Mon premier métier était ingénieur en informatique mais à la suite d’un licenciement économique j’ai décidé de me lancer dans le monde de l’édition jeunesse. J’ai toujours eu une relation particulière avec les mots, j’ai écrit et fait du théâtre amateur durant de nombreuses années. Un jour, j’ai écrit une histoire, celle de l’album Le petit monstre du noir pour mon petit neveu qui avait à l’époque peur du noir. Une amie, Blandine Rivière, lui a donné vie à travers ses illustrations. Une fois l’histoire et les illustrations assemblées, j’ai décidé de lancer mon projet sur la plateforme de financement participatif Ulule.com. Le projet a vraiment bien marché, nous avons récolté plus de 4000 euros. A la suite de cette réussite, j’ai trouvé des associés qui ont bien voulu me suivre dans cette aventure un peu folle du lancement de ma propre maison d’édition, la poule qui pond.
Le projet de cette maison d’édition est de créer des albums jeunesse de qualité avec de nouveaux talents (Blandine Rivière, Alexandre Gimbel, Fanny Fage) mais aussi des auteurs et illustrateurs connus autour d’albums un peu différents (albums adaptés aux enfants dyslexiques : Petit ogre veut un chien), principalement autour des monstres, des bestioles et des animaux étranges et amusants… En 2015 nous avons un projet avec l’illustratrice Nathalie Novi et le poète David Dumortier qui sera plus tourné vers le rêve, mais toujours dans une optique où l’imaginaire est très présent. La poule qui pond est avant tout une aventure humaine où les relations entre éditeurs/auteurs/illustrateurs/libraires sont primordiales. Si j’ai monté une maison d’édition c’est aussi pour faire des rencontres, proposer des choses nouvelles, sortir des sentiers battus. Et pour cela, la première chose qui nous diffère des autres c’est le fait que chaque album que l’on lance passe d’abord par le révélateur des préventes en financement participatif sur Ulule. On expose un projet d’album aux internautes, à nos réseaux et cela nous permet de voir l’accueil du public vis-à-vis de l’album. Si 100 personnes le commande avant même de l’avoir vu c’est qu’il a une belle histoire à vivre avec cet album ! Et aussi, cela nous évite de passer par le système bancaire de prêt. C’est un vrai plus, les banques sont très frileuses sur les projets culturels.

Quel est en quelques mots le projet de l’album Histoire de monstre ?

Histoire de monstre c’est un projet autour de l’édition d’un album en braille, à voir et à toucher. La poule qui pond est associée à des étudiants du master Métier du Livre de l’université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand. L’objectif est d’arriver à éditer un livre en braille et en texte écrit avec des illustrations en relief pour un album qui soit accessible à la fois aux enfants malvoyants et aux enfants voyants. Nous travaillons avec des professionnels du braille, des associations afin que l’album soit le plus réussi possible. Nous souhaitons intégrer à l’album une fiche pédagogique qui permettra aux voyants d’avoir une première initiation au braille.
L’album ne s’adressera pas uniquement aux enfants malvoyants mais à tous les enfants, c’est une volonté de notre part de ne pas segmenter notre public.

Constatez-vous un manque dans l’offre de livre loisirs pour les enfants mal-voyants et aveugls ?

Dans la littérature jeunesse, il est indéniable qu’il y a un manque d’offre de livre jeunesse de qualité adaptés aux enfants malvoyants, aveugles mais également aux autres handicaps (nous l’avons observé lorsque nous avons publié l’album adapté à la lecture des enfants dyslexiques avec Petit ogre veut un chien). Notre but est de faire un album qui ne parle pas d’handicap mais qui plonge tout de suite le lecteur, voyant ou malvoyant dans l’univers de Marine Besmond (illustratrice). L’idée aussi est de proposer aux voyants une initiation au braille et à la lecture d’illustrations en relief.

Techniquement, quels procédés du livres permettent aux enfants voyants d’appréhender le monde des mal et non voyants ?

L’album sera à la fois en braille et avec du texte écrit. Les illustrations seront imprimées comme dans un livre jeunesse classique mais auront également une couche de vernis pour qu’au toucher le lecteur puisse sentir les personnages et imaginer les situations. Afin de permettre aux enfants voyants de découvrir, d’appréhender le monde des malvoyants, nous allons également insérer une fiche pédagogique dans l’album sur laquelle il y aura un guide pratique du braille avec toutes les informations suffisantes et nécessaires pour qu’un lecteur voyant qui n’a jamais lu en braille puisse avec l’album apprendre les premières bases.

> Histoire de monstre sur ulule.com
> Site de la poule qui pond,
maison d’édition jeunesse à Clermont-Ferrand

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *