Starbuck, le film pas le café américain

Dès la bande-annonce, je me suis dit qu’il fallait absolument voir ce film. Starbuck est un long-métrage québécois avec du vrai accent dedans. Original, drôle, émouvant.

Je m’attendais à une comédie hilarante, c’est ainsi que la bande-annonce laisse présager les 1 heure et 49 minutes au côté de David Wozniak. Ce dernier découvre qu’il est, à la suite de dons de sperme répétés, le géniteur de 533 enfants dont 142 veulent connaître son identité.
Adulescent éternel, David rejète d’abord cette idée et préfère garder son anonymat, mais la rencontre en incognito avec ses enfants révèle en lui une certaine âme paternelle.

Et c’est entre quelques situations de malaise et quelques blagues que je découvre surtout un film sur la famille. De quoi donner envie de passer un coup de fil à sa propre famille en sortant de la salle de cinéma.

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

1 commentaire

  1. « Starbuck » fait partie des trop rares surprises qui font le bonheur du cinéma ! Cette excellente comédie sur le thème de la paternité, nous balance entre rires et larmes durant 1h40 sans faiblir, ceci grâce à une histoire pour me moins improbable et à un acteur, Patrick Huard, qui nous régale de son jeu, de son regard, de ses expressions et de ses paroles au parfum canadien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *