Rap, underground, illégal : Viva Cuba Libre !

Viva Cuba Libre : Rap is war est un documentaire réalisé par Jesse Acevedo à Cuba pour suivre le groupe de rap Los Aldeanos, et l’histoire des Frères Cruz arrêtés pour avoir écouté leur musiqueLe duo est considéré comme subversif et écouter publiquement les chansons de Los Aldeanos est considéré comme étant contre-révolutionnaire. Au pays de Fidel Castro, être contre-révolutionnaire est un crime.

Pourtant Bian et Aldo ne sont jamais arrêtés, ou pour quelques heures seulement de quoi les ralentir. Leur musique est parmi les plus écoutées de Cuba bien qu’elle soit absolument illégale. C’est en gravant eux-mêmes et en distribuant discrètement leurs CDs dans la rue qu’ils parviennent à la diffuser. Ironiquement, Aldo déclare même que certains gagnent de l’argent en revendant leurs disques.

viva-cuba-libre

La musique, et surtout les paroles, des Los Aldeanos sont politiques. Ces acolytes veulent dénoncer et dire fièrement la réalité de la vie cubaine loin du paysage coloré de carte postale. Il existe une réelle pauvreté à Cuba qui est dissimulée. Il y existe également un vrai contrôle politique et policier de la vie de ses habitants.

Pendant qu’une certaine jeunesse représentée par le duo veut remettre en question le système politique actuel, certains voient cela d’un très mauvais œil. J’ai eu le sentiment qu’au-delà du potentiel danger que peut représenter une jeunesse qui se rebelle, il y avait chez certains intervenants contre la musique des Los Aldeanos, l’idée que se rebeller contre le système était aussi remettre en question la révolution qui a eu lieu et qu’a construit les parents. C’était comme s’il fallait admettre que tous ces sacrifices avaient été vains, ou avaient même empiré certaines choses.

viva-cuba-libre-havana

Rythmé, intéressant et poignant, ce documentaire vous donnera une vision de Cuba dont vous vous doutez certainement, mais que vous n’avez pas encore vue. Les personnes vivant à Cuba qui ont participé à ce documentaire sont restées anonymes afin de se protéger des représailles. Le tournage même de ces séquences pouvait être puni d’emprisonnement.

J’ai eu la chance de voir Viva Cuba Libre : Rap is war dans le cadre d’une projection organisée par la Gaîté Lyrique pour sa première française pour le cycle de conférences Musiquepointdoc. Le film n’est malheureusement pas distribué, et destiné uniquement à la projection. Si j’étais vous, je programmerai une alerte Google pour pouvoir assister à une prochaine projection !


Viva Cuba Libre: Rap is War // OFFICIAL TRAILER from Aaron Ohlmann on Vimeo.

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *