Written by Livres

Quand je serai mince, je pourrai avoir une promotion

bouge-tes-fesses-pouletteCe titre est choquant, mais que m’est-il passé par la tête ? Comment ai-je pensé une chose pareille ? En réalité ce livre est une citation du guide de coaching running écrit par Ruth Field et illustré par AstridM. Il est intitulé Bouge tes fesses, poulette ! Il se veut girly et plein d’humour, c’est ce qui a fait qu’il m’a attirée dans les rayons de la librairie. Illustration jolie, titre accrocheur, hop, j’empoigne le bouquin.

L’auteur de ce livre est une forme de femme moderne parfaite. Elle est mère, elle est active, elle allie vie familiale magnifique, vie sociale accomplie, vie professionnelle honorable, et en plus elle fait du sport. Quelque part, Ruth Field est une forme d’idéal féminin des années 2010, ou ce à quoi aspirent toutes les Bridget Jones du Royaume Uni.

Maintenant je vais vous expliquer pourquoi je n’ai pas acheté ce livre. Je ne vais tout de même pas acheter un livre qui m’a écœurée, si ? Bon peut-être pas écœurée mais c’est tout comme. J’ai ouvert le livre, je l’ai feuilleté, naturellement comme quelqu’un qui se demande si elle ne va pas passer à la caisse avec.
Je vois que le coaching est progressif, étape par étape des astuces sont là pour commencer sans se démotiver et surtout pour éviter les pièges qui nous font abandonner la course à pied. Je trouve cela habile, même si ce n’est pas mon besoin. Et puis je réalise petit à petit qu’il s’agit en réalité d’un livre de méthode minceur. Parce que voyez-vous le sport ne sert qu’à mincir, mais ce n’est pas tellement la faute de l’auteur, le livre est plutôt une réponse directe à une demande du public, ici féminin.

Bien que je déteste le marketing autour des régimes minceur, ce n’est pas cela qui m’a vraiment choquée. Le pire se trouve dans les pages au début du livre, celles qui font l’introduction et qui donnent le ton du programme d’entraînement. Quand on sait où on va, le chemin est beaucoup moins difficile à aborder.

Page de gauche, une illustration (très belle) d’une femme. Elle a la main gauche sur un livre et la main droite levée pour finalement déclamer dans une bulle qu’elle jure être une “grosse vache” et qu’elle va changer cela. La suite est logique, elle va changer cela grâce à une activité sportive, plus spécifiquement la course à pied. Je suis tout d’abord marquer par le paradoxe entre l’image et le discours. Cette fille n’a pas du tout l’air d’être en surpoids, et encore moins d’être une grosse vache. Le second degré est dit dans le mots, mais l’image a des airs d’illustration pour un magazine féminin. Mais je  m’arrête pas là et décide de regarder la page de droite. Vous pouvez voir cette image sur le site de son illustrateur.

Page de droite, une liste de ce que je pourrai faire, moi lectrice, lorsque je serai mince. La cible du livre est claire, il s’agit des filles qui veulent perdre quelques kilos en trop accumuler pendant l’hiver pour aller à la plage sans complexe, mais il est évident qu’il va toucher beaucoup plus de personnes. Une suggestion d’idée de ce qu’on pourra faire une fois mince est imprimée sur la page, et des pointillés nous invitent à compléter avec nos objectifs personnels.
D’une part, je ne suis pas persuadée que la minceur puisse spécifiquement apporter quelque chose. Hors argument de santé que je respecte absolument, quel est le réel intérêt de perdre quelques kilos ? Entrer dans une robe, mettre un maillot de bain ? Sont-ce vraiment des objectifs ?
Le livre nous suggère donc entre autres qu’on pourra, une fois mince, se marier, et demander une promotion professionnelle.

bouge-tes-fesses-poulettes

C’est en lisant cela que j’ai fermé le livre et suis partie de la librairie. Je ne pouvais croire à un livre autant culpabilisant pour les personnes qui estiment avoir du poids à perdre. Déjà qu’on est gras, si en plus on est en échec social et professionnel ! Dîtes moi, quel argument fait qu’on puisse demander une augmentation car on est devenu mince, à moins d’être mannequin, pour correspondre à une catégorie sportive (par poids), devenir jockey… ?

Aujourd’hui ce livre est en tête de gondole des rayons forme et santé. J’espère avoir mal compris le message de ce livre.