Pourquoi la fin de l’Internet illimité m’est inconcevable…

Alors il paraît qu’on voudrait potentiellement mettre fin à l’Internet illimité.

Non mais ça va pas ? Vous voulez ma mort ?!

Mais pourquoi est-ce que vous voulez à tout prix débrancher la matrice ? Cela va faire plus de 8 ans que je dispose d’un internet illimité, pourquoi vouloir me l’enlever ?

Vous rendez-vous compte de ce que cela va changer dans ma vie ?

Plus de publicité

Je le sens bien, si le temps de disponibilité d’un internaute s’amoindrit, cela va coûter de plus en plus cher d’être présent sur Internet. Comme lorsqu’on vend une publicité avant un prime tv plus cher, on va vendre des pop-up de pubs plus cher entre 18h et 22h. Du coup, on aura encore plus de pub pourrie ?

Des communautés limitée

Moins de temps sur les forums, moins de temps sur les réseaux sociaux, moins de temps sur Twitter.

Si j’ai un Internet limitée, je vais compter mes tweets comme je comptais mes SMS dans les années 2000. L’horreur. « Alors 1 franc le SMS, il m’en reste 30 pour la fin du mois ».

Est-ce que ce sera la fin du micro-blogging ? Faire de la veille va donc me coûter un surcoût, sacré investissement ! Comment vais-je faire pour me tenir au courant des nouvelles tendances multimédia ? Comment vais-je faire pour continuer à m’auto-former dans les métiers du Web ?

C’est l’horreur !

L’hyper-communication

Mais finalement, on dit qu’on est trop connecté, qu’on passe trop de temps en ligne… Mais quelque part, ce n’est pas la sur-connexion qui est notre problème, c’est la sur-communication.

Il y a des tas de gens pour qui l’Internet est devenu un canal principal de communication, sans forcément passer par les réseaux sociaux et autres. C’est comme si on disait à un amérindien : ton taux de signaux de fumée sera limité mensuellement.

Prions

Alors pour le moment, je compte sur mes points de karma afin que l’Internet reste illimité… à JAMAIS !!!!!

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

6 commentaires

  1. Si c’est pas une loi qui empêche internet illimité, on a toujours moyen d’avoir notre propre FAI, ça va coûter sûrement plus cher mais c’est faisable.
    (Ou accessoirement des opérateurs un peu plus indépendants, du genre Nerim)

    Pour l’instant on a encore un peu de marge, après il faudra déménager dans les pays nordiques ou bien en corée/japon.

  2. Je pris avec toi. Moi même j’imagine pas la fin de l’internet limité alors pour les gamers et les nolife c’est carrément la mort assuré.
    Touchez pas à mon internet !!!

  3. je mets tous mes points karma dans la balance aussi ! si c’est la fin de l’internet illimité je pense qu’il va falloir que je revois complètement ma façon de vivre ! (oui rien que ça)

  4. Oui j’ai lu sur le sujet ! Ce qui me navre encore une fois, c’est cette façon de nous culpabiliser nous les consommateurs (à qui on bien vendu la mèche pour que l’allumage prenne)alors que toute la société tourne autour de ça !
    On consomme trop at home ?! rien que les boites mails dans les multinationales et les grosses boites, constamment ouvertes… et les ordis tout le temps allumés (bouh !) sur une connexion internet jamais éteinte… Et la connexion limitée, ça pénalisera qui ? les travailleurs à domicile et les free-lance qui payent déjà de leur poche l’acces à la technologie obligatoire!

    Alors changez la société que vous avez permis de créer messieurs les fournisseurs d’accès, avant de nous limiter !!!!!
    (j’ai les nerfs là, ;-) ! )

  5. Idée : envisagez de résilier si vous êtes chez ces opérateurs qui veulent la fin de l’illimité. Ou passez un petit coup de fil à l’assistance pour la ramener.

    Sinon faut pas s’étonner s’ils se croient tout permis ;-)

  6. Projet abandonné.
    FAI a surveiller : Orange.
    1/ Ils ont lancé l’idée
    2/ Ils se sont récupérés Christine Albanel
    Vous seriez mauvaise langue en me disant que ces deux événements sont liés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *