Miserable men : une idée reçue en image sur un compte Instagram

Une idée reçue, c’est quoi ?

De mon point de vue, c’est une chose qu’on pense communément sans vraiment réfléchir. C’est un fait, réel, mais qui est devenu par habitude et par mimétisme une généralité accentuée par les fictions.

Ici, on parle de l’idée reçue de l’homme hétérosexuel qui accompagne sa compagne faire du shopping. C’est le topos du mec qui s’ennuie à chier des bulles parce que sa nana est une personne indécise qui prend beaucoup de temps à choisir ses vêtements dans une boutique de prêt-à-porter.

Le compte Instagram Miserable Men ironique ou pathétique veut montrer cela.

Miserable Men

La mise en scène de ces photographies est simple.

Nous avons une personne de sexe masculin isolé dans un lieu de vente (centre commercial, boutique) qui semble particulièrement s’ennuyer ou qui, en tous les cas, dort et fait la tête. Avec un peu de chance, cet homme sera accompagné d’une poussette pour signifier à quel point il gère les responsabilités familiales pendant qu’une autre personne s’attarde à la coûteuse frivolité qu’est le shopping.

Les photos sont de qualité aléatoire. Ce bruit et ce flou photographique permet d’attester de la véracité des faits montrer. Une dégradation de l’image permet d’authentifier la scène car elle est la preuve que la prise de vue est un instantané, sur le vif, un flagrant délit.

Bien que largement mise en scène, ces photographies se donnent des airs de réel car elles ne sont pas retouchées, ou plutôt elles ne sont pas embellies.

Ces hommes se trouvent généralement dans des cadres où on peut apercevoir des produits ou des enseignes qui ciblent une clientèle féminine. Magasin de décoration, boutique de sac à main, boutique de prêt-à-porter… ces images montrent des hommes perdus dans un environnement féminin. Le slogan du compte Instagram permet alors de ne plus douter de ce qui est montrer : Men that went shopping. I feel their pain. 

C’est incroyable, c’est inadmissible, la preuve en image !

Mais prenons un peu de recul sur ces photographies. Rien ne nous dit que les personnes qui attendent soient en couple. Rien ne nous dit non plus qu’ils attendent, car je ne vois pas tellement de raison de se mettre dans un lit chez Ikea pour piquer un somme.

Et comme toute photographie, elle ne montre qu’une partie des choses. Le plus important dans un discours est bien souvent ce qu’on oublie de mentionner.

Enfin pour la petite note “les stéréotypes c’est pas cool”, une femme peut aimer faire du shopping, un homme aussi. Y a pas de raison pour que ce soit la faute des femmess, et puis d’abord, fallait dire non et rester à la maison.

Le vrai mot de la fin : méfiez-vous des images. On n’y montre que ce que l’on veut bien.

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.