Manipuler par réseaux (sociaux ?)

Toi aussi participe à la nouvelle méthode « manipuler par les réseaux sociaux » ?

Manipuler ou convaincre ? Ces deux termes ne sont pas connotés de la même manière. J’ai pourtant l’impression que la barrière qui les sépare est relativement mince.

Un monsieur barbu nommé Aristote a un jour écrit La Poétique qui, au-delà d’une réflexion sur l’art, est une intéressante leçon autour des manières de convaincre. Les notions de théâtralité, de tragédie, d’éloquence et de mise en scène entre alors en jeu.

Dire et surtout ne pas dire

Dans toutes les relations humaines, on essaie plus ou moins d’influencer les personnes qui nous entourent. On peut aller de la femme qui essaie de faire changer son amoureux de tenue vestimentaire jusqu’à convaincre pour aller voir tel film plutôt qu’un autre.

Alors pour convaincre, il s’agit de soigner son discours : on va mettre en valeur certains points et parfois essayer d’en dissimuler d’autres. Cela s’approche presque du mensonge par omission. D’ailleurs, le plus important, la chose qui révèle la nature du discours se trouve souvent dans ce qu’on ne dit pas. C’est comme pour les tours de magie : le prestidigitateur attire le regard vers une main tandis que c’est l’autre qui amènera le lapin dans le chapeau.

C’est bien entendu la méthode utilisée dans tous les discours faits pour convaincre. Que ce soit une carte postale ensoleillée pour montrer qu’on passe de superbes vacances (alors qu’il ne fait que pleuvoir), ou l’affiche de propagande.

La méthode

Pour moi, la différence entre convaincre et manipuler, est que la manipulation se fait par une méthode volontaire.

« Je vais dire cela, pour tenter d’obtenir cette réaction-ci. »

Il y a des moments, entre 2 status Facebook, 3 SMS et 5 tweets, tu te demandes cela : cette personne fait-elle ceci pour obtenir quelque chose ?

Finalement, le Community Management qui essaie de fédérer une communauté autour d’une marque à travers du contenus n’est si loin de ce genre de vision. Pourtant ce n’est pas de la manipulation, c’est plutôt une idée de garder l’attention de la communauté et faire en sorte qu’elle nous aime bien.

Ce n’est pas méchant.

Mais pourquoi d’ailleurs n’est-ce pas méchant ? On considère toujours que convaincre pour être apprécié est plus sain que convaincre pour ne pas faire apprécier. Par exemple, la publicité autorise les marques à faire son propre éloge, mais on cautionne rarement la publicité qui essaiera de dire que l’autre marque est mauvaise.

Cet ami te manipule-t-il ?

Parfois, tu te poses cette question. Les réseaux sociaux font que tu écris, et tu sais que tu es lu par de multiples personnes à travers différentes plate-formes. De plus, tu sais que le cerveau humain est plutôt intelligent pour croiser les informations.

En te servant de cela, tu peux facilement manipuler quelqu’un en lançant de manière (presque) anodine des messages à travers la toile, pour faire croire à quelque chose de totalement faux.

Je t’ai fait un schéma.

J’ai pris pour exemple le classique changement de statut amoureux que tous les utilisateurs de Facebook connaissent bien. Corsons un peu la chose en essayant de créer une méthode pour faire croire à une seule personne son changement de statut de « célibataire » à « en couple »…

À ce stade là, adopter consciemment ce type de comportement relève de la manipulation. Même si ce n’est pas tellement méchant.

Mon prochain projet professionnel est de conquérir le monde par les réseaux sociaux.

Si tu as une autre idée de méthode pour cet exemple ou un autre, n’hésite pas à m’envoyer ton schéma par mail à syphaiwong.bay (at) gmail.com !

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *