L’ONU Femmes veut utiliser les suggestions de Google pour révéler le sexisme

L’ONU Femmes est l’entité des nations unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes créée en 2005. Elle a pour objectif d’information et parfois d’intervention ou d’assistance. Cette semaine, l’organisme a rendu public une nouvelle campagne de publicité qui a pour objectif de sensibiliser aux problématiques sexistes en passant par les idées courantes au sujet des femmes pouvant être considérées comme étant sexistes.

Pour ce faire, les créatifs Memac Ogilvy et Mather Dubai ont travaillé sur une série de 4 photographies qui mettent en scène des portraits féminins dont la bouche est cachée par un formulaire d’un moteur de recherche. Les termes utilisées pour les affiches sont donc les réelles suggestions de Google du 9 mars 2013.

Ces images sont très travaillées. On note une composition particulièrement mise en scène avec un visage de femme parfaitement maquillé sur un fond noir. Le plan est très rapproché pour se focaliser sur le visage ne permettant pas d’imaginer un contre-champ. Un effet de vignette accentue la concentration de notre regard sur celui des personnages, puis sur le formulaire de recherche. Ce dernier est déroulé comme lors d’une session de recherche classique dans Google.

En positionnant la zone de texte au niveau de la bouche des personnages, l’œil est attiré par l’absence d’un élément. L’interprétation est assez facile : les suggestions de Google, soit les requêtes les plus tapées par les internautes, parlent à la place des femmes.
Il s’agit donc de l’idée que des avis préconçus et diffusés à grande échelle créent l’identité de personnes singulières. La femme est forcé au mutisme par des avis sur elle qu’on considère innés.

Aux requêtes les plus fréquemment tapées jugées comme étant sexistes, l’affiche pose une alternative.

Malgré le fait qu’il est vrai beaucoup d’a priori circulent sur les femmes, et que ces-derniers découlent de mode de vie et de faits de société qu’on peut changer, il faut prendre du recul sur la forme du message transmis par ces affiches.

En effet, les visuels de ce type sont réalisés dans le but d’être très vite compris. L’usage des suggestions du moteur de recherche montre d’une part que Google est si largement utilisé par les internautes, qu’il est possible de suggérer son usage dans une campagne publicitaire internationale. Cependant je me demande aussi qui est la cible réelle de ces images. En effet, dans les pays occidentaux et surtout en France, la législation est largement en faveur de la parité. Aujourd’hui les problèmes de sexisme sont surtout des faits de société (et de cons). N’oublions pas également que le sexisme va dans les deux sens. Hors les suggestions de Google montrent ce qui est le plus massivement recherché par la société pour être le reflet de comportement dans la vie quotidienne. Et si ce sont des requêtes des recherche, sont-ce vraiment des faits, ou des vœux, ou des recherche de solutions ?
En revanche, je ne suis pas certaine que cette campagne ait l’objectif de sensibiliser les personnes dans les pays peu équipés en informatique et en connexions Internet, là où le taux de scolarisation féminin est le plus bas, et là où les faits de censures sont habituels.

En ce sens, ces affiches remplissent pour moi la mission d’information, ce ne sont pas des photographies qui vont changer le monde. Mais c’est ma perception de femme employée de bureau dans un pays développé occidental sensibilisée aux problématiques d’Internet et de l’image.

De votre côté, comment percevez-vous cette campagne ? La comprenez-vous de la même manière que moi ?

Crédit photo : Memac Ogilvy & Mather Dubai

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

5 commentaires

  1. A titre d’info, les suggestions de requêtes type « men cannot » sont assez représentatives également.
    Google, quel bel outil pour savoir ce que pensent les gens :)

  2. Merci pour ton article très complet.

    En revanche je ne partage pas le même avis que toi. J’applaudis l’initiative, et je trouve que ces photographies sont une bonne manière de sensibiliser. Il y a de la recherche derrière et tout passe par l’image, qui est très explicite. On est loin du grand slogan alarmiste avec une illustration pas très réaliste. Le message est clair, et nous tous qui utilisons les moteurs de recherches, sommes étonnés par les suggestions que l’ont peut voir en tapant un mot clé.

    Tu évoque la France, ou la parité est « respectée ». Mouais. En France, une femme ne touche pas le même salaire qu’un homme pour le même poste, alors que dans certains pays moins « démocratiques » elle touchera le même salaire. Il faut donc nuancer, et même les sociétés occidentales sont critiquables. Et puis regarder le monde avec un regard occidental ce n’est pas ce qui est demander par cette affiche. Il faut justement avoir un regard d’ensemble sur la société, l’Onu vise l’universel et pas uniquement certains pays ou certaines régions du monde. D’ailleurs on remarque que des femmes différentes sont représentées. Lorsque tu parle d’une affiche qui n’est pas forcément accessible aux communs des mortels, je ne suis pas d’accord. Ayant vécue dans plusieurs pays d’Afrique même les moins avancés sache que ces affiches sont souvent très visibles si bien dans les villes, que dans les campagnes de sensibilisation et les sièges des associations. Une affiche n’a jamais pour mission de changer le monde, elle a comme mission d’informer, marquer, et heurter pour créer un déclic ou tout simplement rappeler pourquoi on se bat.
    Le message véhiculé est clair, précis, pertinent. L’image parle d’elle même. Oui le sexisme existe dans les deux sens, mais la femme objet est en 2013 encore d’actualité malheureusement, mais appliquer les memes affiches pour les droits de l’enfants ou autres droits de l’homme pourrait etre une initiative supplémentaire.
    Cordialement. :)

  3. Bonjour Inès A.

    Merci pour ton avis !
    Je suis entièrement d’accord sur le fait que la parité n’est pas vraiment respectée en France. Seulement elle est censée l’être grâce aux progrès qui ont été fait en terme de législation. Et justement le problème se situe du côté des décideurs : ceux qui nominent, recrutent, déterminent les salaires, etc. Le fait qu’être une femme dans une période de vie où il est possible de tomber enceinte, est concrètement une contrainte dans le recrutement. On a du mal à recruter quelqu’un qui peut partir en congé maternité dans les 6 mois, et c’est compréhensible aussi.
    Les affiches se voient effectivement. Maintenant je parlais plutôt du taux d’équipement, dans l’idée de comprendre le fonctionnement de Google. Mais dans tous les cas tu as raison car le fait de rendre la femme muette et de faire parler à sa place d’autres phrases fait sens, même si on n’est pas un internaute assidu.

    On attend les affiches pour les hommes ! :)

    A très bientôt, et au plaisir de relire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *