L’importante diversité du divertissement

J’ai l’impression d’avoir passé un mois de septembre à toute vitesse. Je courais partout, et j’avais peu de temps de cerveau à consacrer à autre chose qu’à dormir ou à regarder bêtement les Simpsons sur W9. Quoi de plus divertissant sans être abrutissant qu’un bon épisode des Simpsons ? Mais il semble que ce soit saisonnier car je vois plusieurs personnes dans mon cas, avec le sentiment de trop d’activités mais avec un arrière-goût de trop peu.

Malheureusement, je fais partie des personnes qui font une crise de nerf car ils ont jugé leur week end pas assez productif. Quoi qu’il en soit, j’ai réactivé la machine et j’aurai donc un peu plus de choses à vous raconter.

Get on Up!

Pour Get On Up, on parle plus du producteur que du réalisateur. Ah, tu as vu le film produit par Mick Jager ? Oui tout à fait, je suis allée voir Get on up! . Toujours dans ma passion pour les biographies, c’est avec enthousiasme que je suis allée voir ce biopic consacré à James Brown, inventeur de la funk, parrain de la soul.

get-on-up

Attendez-vous à un jeu d’acteurs à couper le souffle, des décors et des costumes sans accroc, ainsi qu’à des moments musicaux qui font vous feront vous dandiner sur votre siège. Et restez attentif ! L’écriture peut paraître maladroite tout en étant extrêmement calculée. On sent un réel travail de composition, malheureusement cela peut peut-être faire perdre le fil !
On remarquera la présence de Dan Aykroyd qu’on vit auprès de James Brown (le vrai) avec John Belushi dans The Blues Brothers.

Le Tartuffe ou l’Imposteur

La Comédie Française, c’est toujours un grand moment. Un bâtiment splendide, une salle magnifique, des costumes merveilleux, une scénographie admirable, et des acteurs exemplaires. Oui, rien que cela !

Si vous avez la chance de pouvoir aller voir Le Tartuffe ou l’Imposteur en ce moment représenté au théâtre de la Comédie Française, vous redécouvrirez avec plaisir cette œuvre qu’on aperçoit durant notre scolarité où Molière est souvent mis à l’honneur.

letartuffe

Vous apprécierez la scénographie astucieuse avec ses jeux de glace sans tain, et l’habile détournement des moments des installations de décors en véritables saynètes (mot compte triple) où des serviteurs débarrassent et installent. Vous aimerez aussi certainement cette histoire toujours si contemporaine malgré un dénouement si lié à l’histoire de France du XVIIe siècle. Si vous ne comprenez pas la fin, renseignez-vous sur la Fronde.

Ninja Turtles

Oui, je suis allé voir Ninja Turtles par Michael Bay et avec la très attendue (par mes camarades masculins dans la salle) Megan Fox. Même que je l’ai vu en projection 3D, Kawabunga !

ninja-turtles

Non, je l’admets, c’était plutôt mauvais. Je riais devant les gags par désespoir, je riais quand je devais être impressionnée, et je ne pouvais pas m’empêcher de me demander si j’étais devant Transformers, The Amazing Spider-man, ou Power Rangers.

Passer d’un biopic musical, à Ninja Turtles en passant par une représentation de la Comédie Française est… rafraichissant. S’autoriser un bon blockbuster américain, et savoir apprécier une pièce de théâtre de renom n’est pas incompatible. Pro-fi-tons !

D’ailleurs, tout en écrivant cela, je regarde la biographie Winston Churchill, « un géant dans le siècle ».

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

3 commentaires

  1. La Comédie française m’a toujours réconciliée avec les pièces étudiées à l’Ecole.
    Molière, c’est toujours mieux sur les planches du palais royal que dans une salle de classe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *