L’hologramme qui déchaîne les foules

Pendant que je faisais ma veille technologique, je suis tombée sur cette magnifique vidéo de concert au Japon. Là bas, un personnage totalement fictif est devenu une véritable pop star. Et grâce à la technologie de l’hologramme, les fans peuvent aller la voir en concert… comme si elle était vrai.

L’hologramme est réellement convaincant, les spectateurs sont déchaînés et connaissent les paroles par coeur. Bref, de quoi rendre jaloux Patrick Bruel.

Ainsi, nous autres Occidentaux pouvons admirer une série de ces concerts en HD sur Youtube.

Nippons toujours à fond

En regardant cette vidéo, je me suis presque cru dans Retour dans le futur où le héros est prêt à se faire bouffer par un requin qui se révèle n’être qu’un hologramme. Nous sommes pourtant en 2010, et avouons que les Japonais sont ENCORE en avance. Saletés de nippons, je suis jalouse.

Moi, petite habitante de la région parisienne, j’avais plutôt ce genre de vision de l’hologramme : les communications à distance dans Star Wars, et les reflets sur les pogs et cartes bancaires. Oui, j’ai de grandes références culturelles mais ce n’est pas le débat.

D’après Wikipedia, un hologramme c’est ça :

Il s’agit historiquement d’un procédé de photographie en relief. Aujourd’hui, un hologramme représente une image en trois dimensions apparaissant comme « suspendue en l’air ». Le mot hologramme provient du grec holos « en entier » et gramma « lettre ».

Le culte de la personne… virtuelle

L’énergie dont fait preuve le public de ces concerts est impressionnantes.

On en oublie qu’il s’agit d’une performance virtuelle accompagnée par des musiciens cachés dans le noir.

On en vient à se poser la question du réel et de virtuel, encore. Par exemple, les Fans de Harry Potter n’adoraient pas tant que ça le personnage lui-même, mais le roman. Les Fans du film faisaient la différence entre les acteurs et les personnages. Un phénomène people classique, il y a eu la même chose avec Twilight.

Tandis que là, il s’agit d’un intérêt porté à un personnage totalement fictif dont la personnalité est défini par un scénariste. Mais tout le monde y croit.

D’un certain côté, le Japon était préparé à ce genre d’événement. En effet des personnages de séries animés japonaises ont leur alter-ego dans la réalité. Je pense à la série et manga NANA où les personnages de Nana et Reira sont respectivement interprétées dans la réalité par Tsuchiya Ana et Olivia Lufkin. Lorsque je dis « interptété », je ne parle pas d’actorat. Les personnages de la séries sont chanteuses, et les interprètes des voix chantent dans la réalité en leur nom. Elles le font en mimant les coiffures, comportements et personnalités des personnages.

Ainsi, un personnage qui relève de la fiction est entré dans notre réalité. Il est représenté par une vraie personne en chair et en os qui interprète et vend ses disques.

Verra-t-on cela en France ?

Nous sommes sans doute un peu trop cartésien pour cela. Ilona Mitrecey, représenté par un personnage 3D dans un clip, venait en vrai dans ses concerts. On favorise l’interprète et l’auteur plutôt que le personnage.

D’un côté, j’en suis fort contente. Imaginez qu’on ait des concerts de personnages en hologramme… Cela donnerait ça :

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

3 commentaires

  1. Tu tombe tout juste dans le sujet que j’ai regardé hier soir sur la chaine cryptée : les Japonais sont supers en avance niveau technologique mais ils ont l’air d’avoir, quand même, un léger brin de folie; y avait un mec qui avait épousé la fille qu’il a « rencontré » sur sa petite console de jeu…bien sur, cette fille était complètement virtuelle, et le garçon complètement fou…enfin, c’est mon avis perso…je ne sais pas ce que je préfèrerais entre le joli hologramme (ça peut être sympa pour communiquer dans le futur) et notre cher Renée la taupe …j’hésite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *