LeWeb’13 : Nest Labs sécurise vos maisons, allez-vous lui faire confiance ?

20131211-123618.jpg

Le détecteur de fumée automatique est pour moi quelque chose qu’on voit dans les séries télévisée américaines, et dans les Sims. Avec le lit, le réfrigérateur, la douche, et le lit, il y a deux choses indispensables pour bien commencer la partie. Ce sera une alarme et un détecteur de fumée.

Je n’ai pas vraiment de souvenir d’avoir vu un détecteur de fumée chez un particulier en France. Pourtant l’usage de l’alarme est quasiment généralisé. Il y en a dans les jardins, les maisons et les appartements. Je connais même des personnes qui ont été jusqu’à installer des caméras dans leur jardin. Il semblerait qu’on ait plus peur des cambriolages que des incendies. On se protège contre les attaques extérieures, mais pas contre les risques qui émanent de notre propre environnement. Ceci est toujours valable, malgré le nombre important d’incendie dues aux incidents domestiques.

Et la domotique dans tout cela ? Ma sœur dispose chez elle de volets automatiques. Elle peut gérer les volets un par un ou activer la fermeture des volets de toute la maison de manière simultanée. Ce type de système peut être connectée au Web et cela donne des projets comme La Maison qui tweete.

L’idée de Nest Labs est d’équiper les ménages en détecteurs de fumée connectés. Ce gadget à un objectif purement utilitaire. Il s’agit de savoir détecter de la fumée et d’informer les personnes concernées grâce à des alertes mobiles. Nous ne sont pas vraiment loin du détecteur de chutes pour personnes âgées.

Mais lorsque Stuart Dredge de The Guardian demande à Tony Fadell fondateur de Nest Labs s’il n’a pas peur du détournement de ces appareils pour des usages mauvais. La NSA est bien entendu citée et on parle la du danger de l’exploitation des informations personnelles.

Tony Fadell avance donc que les personnes qui veulent détourner les informations qui peuvent être récupérer via ce genre d’appareil n’ont rien à faire de savoir si un incendie se déclare chez toi ou pas. Le fondateur et dirigeant de la société veut rassurer l’auditoire et garantir que les appareils de Nest Labs sont matériellement et informatiquement sécurisés. Il n’hésite pas à déclarer qu’il dispose d’une connexion avec les détecteurs de fumée Nest installés dans la maison de ses parents.

L’idée est que nous avons envie, et que nous avons besoin, de disposer de moyens qui nous permettent de savoir que les personnes auxquelles nous sommes attachés vont bien. Nest Labs fait partie de ces moyens. Un système de ce type est en réalité installé et utilisé pour ne jamais avoir besoin d’envoyer d’alerte. C’est rassurer en étant capable de communiquer une situation de danger.
On délègue alors une responsabilité à un objet pour qu’il s’occupe de quelque chose d’important. Nous y revoilà. Technologiquement, il ne fait aucun doute que l’Internet of Things qui a fait le sujet de l’édition précédente de LeWeb va arriver. Le seul frein à cela est l’acceptation de cette technologie et la confiance qu’on veut bien lui accorder.

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *