LeWeb’13 : La mission de Facebook pour notre futur

20131211-142040.jpg

Pour cette deuxième journée à LeWeb, Loïc Le Meur a accueilli Chris Daniels VP of Business Development chez Facebook. L’entrevue commence sur un running gag un peu lourd : tu peux m’en dire plus sur ta tentative d’achat de Snapchat ?
Non, Chris Daniels ne dira rien ou du moins rien en public. Il n’est de toute façon pas venu nous parler de cela même si tout le monde a bien envie de savoir ce qui s’est réellement passé pour nourrir les commérages du high tech.

Alors quels sont les projets de Facebook pour les années à venir ?

Facebook Search. Depuis que les profils Facebook sont devenus de réels journaux en ligne pour conserver et archiver des humeurs et des moments de vie, l’idée de Facebook est de pouvoir rendre encore plus performant leurs fonctionnalités de recherche interne. Grâce à cela, on pourra retrouver les photographies du dernier anniversaire de Ginette et chercher un cadeau d’anniversaire pour Raymond en retrouvant ses goûts et son genre de lecture dans son profil.
En ce sens, Loïc Le Meur insiste sur la capacité déjà présente de Facebook à reconnaître les visages dans les photographies postées par les utilisateurs. La reconnaissance faciale fait partie d’une des fonctions qui visent à enrichir l’expérience utilisateur pour en quelque sorte indexer les contenus des médias poster. Car qui dit moteur de recherche, dit indexation !

La mission de Facebook pour ces 10 prochaines années

Mission… C’est ce qu’ils disent !
Finalement ce qui donna le plus d’informations sur ce que Facebook veut faire pour le futur de trouve dans la réponse à la question « qu’est-ce que Facebook aujourd’hui ? ».
Chris Daniels se lance alors dans une communication qui veut nous faire rêver. Facebook rêve de une utopie numérique où tout le monde sera connecté au Web, et donc à son service, pour encore mieux communiquer et échanger. Cette ambition est lié à l’augmentation des taux d’équipements dans les ménages pour tous les âges. Mais le représentant de Facebook semble optimiste quant au fait qu’on sera tous connectés. C’est même indispensable de rendre tout le monde connectés les uns aux autres. Il faut briser les frontières spaciales et sociales pour le bien de l’Humanité.

Ce que je viens de décrire en quelques mots est ce que j’ai ressenti en écoutant Chris Daniels lors de la pleinière.
J’ai du mal à croire à cette vision utopique d’un futur construit par Facebook. La dernière grande société à avoir tenu un discours de ce genre avait très exactement dit « Don’t be evil ». C’était Google.

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *