Les filtres « artistiques » du Canon EOS 60D

Les filtres photos directement dans la machine, je croyais que ça n’existait que sur les camescopes amateurs, les téléphones portables et quelques appareils photos numériques grand public. Plutôt les compacts et les bridges, la gamme des appareils photographiques que j’appelle « familiale ». Sauf que maintenant, on en trouve aussi dans les appareils photo reflex.

Pour ce rapide test, je n’ai fait aucune retouche/post-traitement sur ces photos. Ce sont les photos brutes sorties de l’appareil photo. Le Canon EOS 60D dispose de filtres créatifs :

  • N/B granuleux,
  • Flou artistique,
  • appareil lomographique (jouet),
  • miniature.

On édite chaque photo directement depuis l’appareil et une copie en est enregistrée.
La photo originale : 

Noir & Blanc granuleux

Ici on parle du grain particulier que rend la photographie argentique et qui peut être particulièrement élégant dans le cas d’un cliché en noir et blanc.

Contraste 1

Contraste 2

Contraste 3

Flou artistique

Je trouve ce filtre assez ridicule… C’est un peu le flou gaussien intégré mais en moins bien.

Flou 1

Flou 2

Flou 3

Appareil lomographique

Si tu n’as pas envie d’acheter un adaptateur pour objectif lomo et que tu as peur de te tromper, c’est peut-être une meilleure solution que d’uploader les photos de ton appareil reflex dans instagram.
froid

standard

standard

chaud

Miniature

Voilà peut-être le seul filtre qui me convainc un peu et qui peut être intéressant pour donner un rendu « maquette » à vos paysages.

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

4 commentaires

  1. Hello,

    Sympa le billet, justement je me demandais ce que donnaient ces filtres :)
    Je suis du même avis, le filtre « miniature » est le seul filtre intéressant directement sur l’appareil et je pense qu’il va me servir plus d’une fois. Le reste se fait facilement avec un logiciel de traitement (sans parler de Photoshop).

    D’ailleurs, tu as utilisé quel objectif ?

  2. Ah, l’effet Instagram… Pendant longtemps j’ai detesté les gens qui se prenaient pour des artistes avec, mais finalement je l’ai essayé (je suis faible). Je m’en sers donc pour « améliorer » un peu des images prises avec un appareil photo de téléphone portable, et donc pas génial. Mais c’est uniquement pour les photos que je poste sur Twitter : c’est rapide, facile et de toutes façons, pas d’autre moyen de le faire sur un téléphone portable, et dans l’instantanéité qu’induit Twitter.
    Sur un appareil photo plus sérieux, pourquoi pas pour quelqu’un qui s’amuse à faire des photos, mais pour un vrai photographe (pro ou juste un véritable passionné) je trouve que c’est un peu limite d’utiliser des effets tout faits, non ?

  3. @ Kdecherf : « Juste » le 18-55. Rappelle toi que je me suis faite volée mon matériel il y a peu. :/

    @ Sidnah : C’est plus dommage que limite. Après retoucher ses photos n’est pas scandaleux. Mais c’est un peu nulle de le faire dans l’appareil photo après. Encore s’il s’agissait d’un mode qui simulait une pellicule et sur laquelle on pouvait choisir N&B (et son iso) ou un type de pellicule lomo… Pourquoi pas ! Là, cela reste du filtre assez basique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *