Le Web est privatisé, et nous avec

Petit topo

Ce matin, je me réveille et je regarde mes mails sur Gmail

Google, Inc. (prononcé [guːgəl]) est une société fondée le 4 septembre 1998 dans la Silicon Valley, en Californie, par Larry Page et Sergey Brin, créateurs du moteur de recherche Google.

Ensuite je regarde si j’ai des tweets qui me sont adressés sur le réseau social Twitter

Twitter a été créé à San Francisco au sein de la startup Odeo Inc. fondée par Noah Glass et Evan Williams. Noah Glass commercialisait AudioBlogger, une application permettant de publier des fichiers audio sur un blog au moyen d’un téléphone.

Après, je vais faire un ptit tour sur mes flux RSS grâce à Google Reader et je vais voir les nouveautés chez Hellocoton

Hellocoton est un portail Web féminin créé par Hubert Michaux et Victor Cerutti. Le site a été officiellement lancé le 29 avril 2008. Hellocoton sélectionne quotidiennement des articles parus sur les blogs féminins. La sélection est effectuée grâce à l’équipe éditoriale et aux votes des utilisatrices.
Hellocoton est incubée par l’incubateur ParisTech Entrepreneurs.

Enfin, petit tour sur Facebook.

En juin 2004, Facebook établit son siège social à Palo Alto, en Californie.

La société a enlevé la particule « The » de son nom après l’achat du nom de domaine facebook.com en 2005 pour 200 000 dollars.

Prendre conscience des entités privées du Web

Le problème avec Internet, c’est que tout paraît très facile. On peut se créer un compte à tout et n’importe quoi très facilement, on peut publier tout et n’importe quoi encore plus facilement.

On peut même acheter tout et n’importe quoi encore plus facilement… (Hell).

Mais tout cela, pour que cela fonctionne, il y a forcément des histoires de sous derrière.

Dans les conversations avec des amis qui ne travaillent ni dans le Web ni dans l’informatique, j’essaie souvent de leur expliquer qu’ils mettent la photo de leur chien sur un réseau privé détenu par une entreprise implanté dans un pays étranger. On restreint les droits d’accès à la photo, on ne la montre qu’à certaines personnes… mais au final, elle est tout de même stockée quelque part chez quelqu’un qu’on ne connaît absolument pas.

Et tous ces mails qu’on donne ici et là, c’est la porte ouverte aux spams ! AAAh les spams ! Horreur et damnation !

C’est comme si je confiais ma culotte à un inconnu.

Personnellement, je trouve ça effrayant. Parce qu’on ne vous dit pas tout !

Par exemple, je connais un site de vente en ligne (Amazon, pour ne pas le citer), qui un jour a enregistré mon numéro de carte bleue sans que je lui demande, et sans qu’il me le dise clairement.

J’ai été surprise de pouvoir payer en un clic lorsqu’il ne s’agit ni d’un compte paypal ni d’une interface bancaire.

Je connais aussi une extension pour navigateurs Web qui enregistre pour nous tous nos login/mdp. Si on se trouve sur un autre ordinateur où l’extension est installé, il suffit de se loguer et tous nos login/mdp sont là. C’est horrible. Imaginez que vous oubliiez de vous déconnecter de ce machin en quittant l’ordinateur d’un établissement scolaire ?

Je prends cet exemple car un jour un prof m’a forcée à utiliser ladite extension. Je ne l’ai jamais fait : « enlevez moi des points si vous voulez, si vous n’êtes pas capable de retenir vos login/mdp c’est votre problème, mais je fais ce que je veux avec mon ordinateur et la gestion de mes comptes ! ».

Alors, toujours une confiance aveugle aux sites que vous fréquentez ?

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

3 commentaires

  1. Heu…
    C’est bien de prendre le temps de poser les choses.
    J’ai eu aussi cette désagréable surprise avec Ama*zone.
    Naiveté ou confiance aveugle, je ne saurais le dire mais ca vaut la peine d’y reflechir !

  2. Bonne question.
    Je suis super vigilante là-dessus, je suis vite devenue une experte de toutes les versions des paramètres de confidentialité de Facebook (et il y en a eu des vicieux !). Je ne me connecte jamais sur les WiFi gratuites, et que sur des ordinateurs de gens que je connais personnellement très bien.
    Ce n’est pas de la paranoïa, juste de la vigilance.
    Après… Oui, je parle de moi sur les réseaux (et pas que sur http://www.feuillesdevelours.fr/ car pas mal sur Twitter) mais je refuse la géolocalisation, je mets des photos sur Facebook mais pas mes illustrations, j’ai bien compris l’effet pervers de l’autorisation de reproduction cédé tacitement à l’inscription, et j’ai aussi mon numéro de CB sur Amazon.
    Je pense que le tout, c’est de bien savoir utiliser les outils mis à notre disposition. Ce n’est donc pas tant une question de confiance en ces sites, mais une confiance en moi-même et en ma capacité à me protéger. Mieux vaut prévenir que guérir dit l’adage !
    Merci pour ce billet en tout cas.

  3. Un Web privatif, ça me fait quand même moins peur qu’un Web soviétique d’Etat comme ce qu’essaye de nous concocter notre gouvernement :D

    Cela dit, il existe quelques réponses à ces interrogations, mais peu de gens sont suffisamment motivés pour y aller à fond. Et cette réponse, elle s’appelle « Logiciel Libre » !

    Réseau social : http://www.joindiaspora.com/
    Discussion instantanée : http://xmpp.org/
    Blog : http://www.wordpress-fr.net/
    Système d’exploitation : http://ubuntu-fr.org/
    Smartphone : http://www.android.com/ (sans le Google Market si vous n’avez pas confiance)
    … et plein d’autres

    Tous ces logiciels peuvent être gérés par vous même, sur votre serveur personnel (ou mutualisé avec des amis de confiance) et ne sont pas si compliqués à mettre en oeuvre si on veut bien y passer quelques heures, aidé par la communauté bien sûr !

    Ensuite, selon son degré de motivation et de paranoïa, on utilise un peu de ceux-là et un peu du web des grosses entreprises du Web, qui ne sont quand même pas non plus le mal incarné. L’important étant de bien savoir ce qu’on donne à qui, pourquoi, ce que ça _leur_ (r)apporte et ce que ça _nous_ apporte.

    Un billet intéressant en tout cas :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *