« Le petit livre des dieux », un beau livre pour les yeux

J’ai reçu en cadeau Le petit livre des dieux paru aux éditions Chêne. Lorsque j’ai déballé le livre de son enveloppe de papier craft, mes yeux ont brillé.

Tout simplement parce que j’aime la mythologie, j’aime les gravure, j’aime les belles éditions… Bref, c’était le cadeau parfait. Toi qui me lis, merci !

Alors, quel est donc ce bel ouvrage ?

Un peu à la manière de La Mythologie de Edith Hamilton (que je vous conseille absolument), Le petit livre des dieux se veut être un dictionnaire exhaustif de la mythologie greco-romaine. Vous trouverez donc à la fois les appellation grecques et romaines, sachant que le dictionnaire est classé par nom grec.

Nous pouvons le voir par exemple pour Arès (ou Mars pour la version romaine) qui est au début du livre.

Mais il est difficile de rivaliser en contenus avec célèbre ouvrage d’Edith Hamilton qui est une référence dans son genre. Pourtant, j’oserais dire que Le petit livre des dieux me plaît tout autant grâce à sa magnifique couverture en mousse, sa tranche dorée et ses belles gravures.

Ce livre fait par ailleurs partie d’une collection qui comprend entre autres Le petit livre des saints, Le petit livre des rois de France ou encore Le petit livre de la Révolution Française

> Les éditions du Chêne

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

3 commentaires

  1. Il est super joli!!! Les images ont l’air bien sympa. La mythologie, il faudrait que j’en relise. A force, j’oublie certains détails, Certaines légendes.

  2. @ Sparkle and Co : ça vaut peut être le coup que tu prennes ce livre alors ! Il n’est pas très cher (je ne suis pas censée dire ça, c’est un cadeau).

  3. Quand j’étais en prépa, le livre de référence, mais vraiment le livre le plus complet sur le sujet était celui d’Ariane Eissen.
    Dépassant la simple restitution des récits de la mythologie grecque, l’auteur en retraçait la postérité dans la culture occidentale. Le livre était d’une part très bien structuré – par cycles, de quoi s’y retrouver et mémoriser facilement la moindre des généalogies; d’autre part il était très approfondi et consistant en termes anthropologiques et culturels. C’est pour cela qu’on nous le donnait à ficher et à digérer, parce qu’il permettait de remettre en perspective chaque mythe dans l’histoire de la culture occidentale et finalement dans les grosses problématiques de la vie/société humaine elle-même.
    Enfin, elle ne se bornait pas à décrire les personnages tels que repris dans les récits des origines ou dans l’Odyssée, elle en déclinait toutes les facettes depuis Racine, jusqu’aux pièces d’opéras, au théâtre moderne etc. Cela permettait d’avoir une vision plus complète d’un personnage et de ce que les sociétés ont bien voulu voir en eux au fil des siècles.

    Je m’aperçois que j’ai déjà écrit bien trop pour finalement très peu. Dénichez le simplement si vous aimez la mythologie ou si vous vous intéressez aux récits fondateurs.

    Je ne me souviens plus de l’édition, c’était un livre de format type A5, à la couverture assez graphique blanche, noire et rouge, imprimé sur du papier glacé assez épais, plutôt agréable à lire mais sans images (peu nous importe, on en a plein la tête dès la lecture du titre!). A côté du titre sur la première de couverture, avait été rapporté le profil d’un sphinx, mais dans l’ensemble ça restait très minimaliste (ce n’est pas un « beau livre » au sens de livre de salon, mais il est vraiment très didactique et très complet).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *