« Le Château », BD dans les coulisses de L’Elysée ou plus

Je me réconcilie peu à peu avec la lecture. J’ai le sentiment de mener une vie faite de phases et de cycles, et en ce moment je suis dans un moment où j’ai du mal à me concentrer pour lire. Du moins, je peine à me concentrer longuement pour réellement profiter d’un roman qui me prendrait une dizaine d’heures de temps libre.

C’est la raison pour laquelle je me suis dit que c’était l’occasion de retourner vers la bande dessinée. Et s’il y a bien une chose que j’ai apprise, c’est que l’offre de bande dessinée était assez large pour satisfaire toutes mes humeurs. Envie de se détendre, besoin de rire, volonté de s’instruire, ambition de rêver, apprendre ou réfléchir… dans la BD, nous avons de tout et il suffit souvent de bien chercher.

Après un déjeuner entre copains, on se sépare. Tu vas où ? Moi ? Je vais à la librairie me chercher une BD. Prends Le Château alors !

Sans même plus me renseigner, je pars à la recherche de Le Château.

Me voilà avec entre les mains un album plutôt lourd. En vérité, il est tellement lourd que je me suis fait mal aux doigts lors des premières planches lues. Oui, mal aux doigts. Ne vous moquez pas !

Bien plus que des Coulisses

Dans Le Château scénarisé et dessiné par Matthieu Sapin, nous suivons son petit personnage dans les entrailles du Palais de l’Élysée durant une année entière. Rencontre avec le Président de la République, fonctionnement du bâtiment, choix des fleurs, sur les tatamis du dojo de l’Élysée, tout cela est sympathiquement raconté derrière le stylo de l’auteur.

Nous voyons l’envers du bâtiment et ses rouages, au-delà des visites comme celles des Journées du Patrimoine  – sur lesquelles commence d’ailleurs l’histoire – ou les documentaires que tu as sans doute déjà vus.
J’ai aimé cette construction du récit autour des anecdotes et des conversations de couloirs, des rendez-vous dans les bureaux, et des observations innocentes. Car bien que Matthieu Sapin soit à l’intérieur même du bâtiment administratif le plus décisif du pays, on sent la distance mise entre lui et ce qui se passe réellement. On a beau être observateur et immergé, on ne voit pas tout ce qui se passe, comment tout cela peut-il se passer en même temps ?

Ce qui semble se construire comme un simple stage d’observation dans ce que le personnel appelle « le château » est parfois soudainement rattrapé par l’actualité. Les sujets de l’affaire Léonarda, l’assassinat de Camille Lepage, et les attentats du début d’année 2015 font partie des sujets qui interrompent de manière malheureusement terrible cette promenade dans l’administration française.

Le Château nous montre les détails révélateurs, ceux qui nous amènent peut-être à mieux comprendre le déroulé de l’actualité, et la manière dont elle est construite pour nous être présentée. C’est également une découverte du rapport qu’entretient le Président de la République avec la presse, et ses collaborateurs. Le locataire du château influence le lieu, mais le bâtiment a aussi ses propres règles qui permettent de faire fonctionner l’ensemble.

C’est savoureux.


> Matthieu Sapin, Le Château : Une année dans les coulisses de l’Élysée, 134 p, 19 €

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *