LAN : Geek et discothèque

Oui, vous ne rêvez pas. Je vais parler de LAN, de geeks et de discothèque. C’est la fête, wouhouuuu !

Imaginez une énorme réunion de gamers qui jouent en réseaux dans un contexte compétitif ?

À partir de là, nous autres petits Frenchies imaginons une salle fermées avec de grandes rangées d’ordinateurs devant lesquels sont plantés de silencieux geeks très concentrés.

Les LAN suédoises sont un peu plus intéressantes que cela.

En effet, vous pourrez constater devant la rangée d’ordinateurs une scène sur laquelle se produisent des groupes de musiques. Ambiance boîte de nuit, ambiance rave party… le pied.

Et si vous regardez un peu le stream de la Dreamhack, vous constaterez que les LAN septentrionals ne plaisantent pas sur la logistique : plateaux, multi-cam, streaming en HD, commentaires en direct, publics, fans, écrans géants, effets pyrotechniques.

D’ailleurs, lorsqu’on voit le site Internet de la Dreamhack, on a l’impression d’être sur une annonce d’AfterWork.

Ce genre d’événement en dit long sur la différence de perception du public vers les geeks

En Suède, les joueurs ne sont pas des moches boutonneux qui restent enfermés devant un ordinateurs… Un vrai lobby capable de mettre en place des conventions de la taille du salon du chocolat.

Honnêtement, ça me fait rêver.

Chiche, je me lance dans l’organisation d’une grande LAN comme cela. Mais la France n’est pas prête.

On a encore une image un peu trop négative du geek gamer et une vision austère du fait de jouer.

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

2 commentaires

  1. Pourquoi ne pas commencer par parler des gameuses ? Quitte à mettre les pieds dans le cliché c’est un poil plus glamour et les médias raffoleraient d’une mise en avant pareil « des filles; féminine; qui jouent à des jeux vidéos; et qui s’assument dans des LAN multi plateaux et compétition nationales ».

  2. On a déjà essayer de faire ça à un niveau plus petit genre moselle-luxembourg. Avec des gens qu’on connait.
    Et c’est déja pas gagné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *