La mécanique des dessous aux Arts Décoratifs

Si tu suis la rue de Rivoli en longeant le Louvre en direction de la place de la Concorde, tu tomberas également au niveau de la rue de l’échelle un musée devant lequel on pourrait passer sans le voir. Collée aux bâtiments du musée du Louvre, en y prêtant peu attention on pourrait croire que c’est juste un autre morceau du plus grand musée de la capitale.

Ce petit musée, c’est le musée des Arts Décoratifs. Et en ce moment, mise à part Pub Mania, on peut y voir l’exposition La mécanique des dessous.

Bien informée sur la lingerie féminine et après une lecture assidue de ce livre, j’étais un peu renseignée sur la question de l’évolution des sous-vêtements. C’est même un sujet que je trouve absolument fantastique esthétiquement, techniquement, et culturellement. M’amusant à expliquer aux personnes qui m’accompagnaient les usages premiers de la braguette, une femme a cru que je travaillais là et m’a même demandé comment sortir de l’expo.

Les images de ce billet ne sont pas extraites du contenu de l’exposition.

Une petite couronne de fleur ? – GallicaBNF

C’est une belle exposition, à voir. Les pièces rassemblées sont soigneusement présentées et encouragent à l’intéraction. Des panneaux permettent d’en connaître plus pour ceux qui sont venus pour lire un peu en plus de toucher avec les yeux.

Une exposition en deux niveaux où on progresse de manière chronologique dans la formation du concept de sous-vêtements, j’ai été surprise de voir des armures de taille enfant, des sous-vêtements de poupées.

J’ai également admiré le travail des armatures de corsets, et j’ai pu voir de près quelques belles pièce du second empire aux lignes si élégantes.

Si vous aimez jouer, une partie de l’exposition met à disposition des pièces à essayer que vous pouvez porter. Cela permet d’appréhender une silhouette d’un autre temps et de se mettre pourquoi pas en scène pour quelques photos souvenir.

Vous hésitez encore ? Voilà de quoi vous donner envie…


Exposition La Mécanique des dessous,
du 5 juillet 2013 au 24 novembre 2013,
Musée des Arts Décoratifs, Paris.

Carter Corsets, woman with stars and stripes background, 1938, George Eastman House
Carter Corsets, woman with stars and stripes background, 1938, George Eastman House
Portrait of strongman Don Athaldo, 1936, Powerhouse Museum Collection
Portrait of strongman Don Athaldo, 1936, Powerhouse Museum Collection

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *