La grève est un phénomène météorologique

Habitante d’un pays appelé France, je connais depuis 21 ans et 3 mois les grèves à répétition dans notre pays.

Grèves, mouvements sociaux, revendications…

Que cela fasse réagir le Pouvoir ou pas, ce n’est pas la question du billet. En fait, même les usagers et les Français touchés par les effets négatifs des grèves ont l’air de s’y habituer.

On continue de râler, on continue de dire que la SNCF ne représente qu’une bande de feinéants même si on est d’accord avec eux, parce que de toute façon on a mis 2 heures à rentrer contre 45 minutes d’habitude.

Pendant ce temps là, à côté, je me contente d’attendre le prochain train (s’il y en a un) et de tenter d’avoir le plus de renseignement possible sur les prévisions. J’adopte exactement le même comportement que lorsque je consulte le matin meteo.fr afin de voir si je devrais emmener un parapluie ou non.

Et nous faisons tous cela, nous essayons de prévoir comment vont se comporter les transports en commun et les stations service.

Il y a une grève demain ? Alors je sais que je dois aller sur abcdestrains, attendre à tel endroit de la gare les personnes qui distribuent les prévisions au format papier; je sais quelle ligne il faut à tout prix éviter, quels trajets alternatifs je peux prendre en cas de problèmes majeurs…

Mon cerveau de Française m’a habitué à prévoir toutes les possibilités de repli en cas de grèves, parce que je suis habituée aux grèves.

C’est de la faute de 1789 et des Résistants

À l‘école républicaine, on nous a appris qu’il fallait toujours dire aux gouvernants lorsqu’on n’est pas d’accord. On nous a même dit que Louis XVI, celui à qui on a coupé la tête, n’était pas si méchant mais il n’a pas écouté les Français. Du coup c’est bien fait pour lui, s’il a eu la tête dévissée !

Même qu’il y a tout pleins de philosophes du XVIIe siècle qui ont parlé de la liberté d’expression, de la raison, et de toute ces choses là. On les aime tellement qu’on les a appelés les Lumières.

Et tous ces gens là, qui n’hésitaient pas à ouvrir leur clapet lorsque quelque chose semblait un peu louche et mauvais pour le bien commun, on nous a appris à les prendre pour modèle.

Idem avec les Résistants pendant la guerre de 39-45. Ils n’étaient pas d’accord avec les personnes qui gouvernaient. Mais bon à l’époque on pouvait se faire déporter facilement, alors ils ont agi de manière un peu cachée, mais ils ont agi quand même. Maintenant, on dit que ce sont des héros. Pendant ce temps là, ceux qui étaient d’accord ou bien qui se contentaient de subir ce qui se passait, on les appelait les collabos.

En conséquence, les Français de 2010, ils ont toutes les bonnes raisons de croire qu’ils seront écoutés à un moment ou à un autre. Et de toute façon, on nous a appris à manifester dès l’école primaire.

Même la science-fiction est d’accord avec moi

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

6 commentaires

  1. Moi qui pensais que tu nous dirais que les grévistes ne sortaient que par beau temps…
    Personnellement, j’en ai assez de la grève, et j’ai envie de râler contre les grévistes, pas contre la SNCF, je m’en fous, je ne prends pas le train. D’ailleurs je ne sais pas pourquoi je me retiens.
    J’ai envie de râler (et je profite de tes commentaires, lâchement, pour ne pas le faire sur mon blog et me faire huer à domicile) contre ceux qui sont en train de mettre en péril les TPME et les artisans qui ont besoin d’essence pour aller sur les chantiers. Pas de chantiers, pas de dépannages, pas de factures à encaisser, je vous laisse deviner la suite alors que l’économie commençait à se rétablir.
    Bien sûr, cela me touche d’autant plus que mon père est artisan et que j’aurais cassé la figure à des grévistes si leur mouvement m’avait empêchée de passer des entretiens d’embauche. Allez, pas de violence, c’est les vacances. En plus, il fait presque beau.

  2. J’aime beaucoup le rapport à la météo … et moi aussi j’ai fini par touché un mot de la « grève » sur mon site finalement ;-) de manière tout aussi détournée et insolite (du moins je trouve) !

  3. @Mag:
    Mais vas-y, fais toi plaisir. :)

    Je prends vraiment 2 heures de plus dans les transports. J’en ai assez, surtout avec mon carton à dessin. En plus je ne peux pas me permettre de louper une heure de cours, elle est très chère ma formation dans le privé !
    Ce n’est pas tellement la grève elle-même qui m’embête, mais ça devient vraiment épuisant.

    Et de toute façon, je n’aurais pas de retraite, alors ils pourraient quand même faire en sorte de me donner du boulot. :D

  4. À Paris c’est les transports en communs, ailleurs c’est l’essence…

    …et moi j’aimerais bien avoir une douche au boulot pour pouvoir y aller en roller ou en vélo.

  5. oui j’avoue que je fatigue à passer du temps dans le RER et le métro..Déjà en temps normal les trajets sont so long…mais là pfeuuu….
    de toute façon y’aura tjrs quelques chose pour faire râler les français…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *