La Diane de Versailles m’attendait à Copenhague

Parmi une de mes premières visites dans la capitale danoise, j’ai choisi de commencé en douceur avec le Jardin Botanique de Copenhague situé en plein centre ville et accessible depuis Nørreport Station. C’est un très beau jardin où on peut voir de gros poissons, s’asseoir sur les pelouses sans se faire disputer et avec une serre plutôt impressionnante. Pour ma part, j’attribue une mention spéciale à la serre aux palmiers avec son escalier qui mène vers un sauna naturel, et aux plantes carnivores.

Seulement, pour ce premier jour (le 2e en vérité, je ne compte pas celui de mon arrivée) en terre danoise, je ne m’attendais pas à la voir, elle, encore elle… la Diane de Versailles.

diane-versailles-copenhague

Diane, je l’ai pas mal dessinée au point d’être quasiment intime avec elle. Dans mon esprit, elle représente en quelque sorte quelque chose de très franco-français alors que ce n’est pas tellement le cas. Son nom « de Versailles » ne vient absolument pas du fait qu’elle soit une sculpture française et encore moins du XVIIe siècle. D’ailleurs l’exemplaire qui se trouve au Louvre se situe au centre du grand couloir du Louvre – un couloir dans au Louvre, ça fait au moins 100 m², alors on appelle ça finalement une salle – côté Antiquités Grecques.

Offerte par le pape Paul IV à Henri II de France au XVIe, le surnom par lequel elle est aujourd’hui connue vient de son long séjour dans le Château de Versailles dans la Galerie des Glaces pendant que Louis XIV occupait les lieux. Et comme toutes les statues antiques célèbres (ou pas), Diane chasseresse a été maintes fois copiée. On en trouve plusieurs exemplaires à travers le monde, en France, dans d’autres couloirs-salles du musée du Louvre et également dans des jardins comme le Jardin Botanique de Copenhague.

Honnêtement, j’ai presque vécu comme une intrusion malvenue l’apparition de la Diane de Versailles dans mon champ de vision. C’est bien la peine d’aller dans un pays scandinave avec des vikings et des drakkars pour avoir des bouts d’icône des jardins à la française. Quelque part, cela montre bien que la France a quand même quelques bonnes influences culturelles bien que ce soit le Danemark et non pas la France qui remporta l’Eurovision à ce moment. Au passage, sachez que si vous vous aventurez dans le pays de la Petite Sirène, sachez qu’un « french chicken » est en fait un poulet rôti. Encore une belle influence !

Mais ne nous laissons pas perturber par si peu, c’est vrai qu’il s’agit là d’une belle statue, et visitons le reste du jardin !

jardin-botanique-copenhague_01 jardin-botanique-copenhague_02 jardin-botanique-copenhague_03 jardin-botanique-copenhague_04 jardin-botanique-copenhague_05 jardin-botanique-copenhague_06 jardin-botanique-copenhague_07 jardin-botanique-copenhague_08 jardin-botanique-copenhague_09 jardin-botanique-copenhague_10 jardin-botanique-copenhague_11 jardin-botanique-copenhague_12 jardin-botanique-copenhague_13 jardin-botanique-copenhague_14 jardin-botanique-copenhague_15 jardin-botanique-copenhague_16 jardin-botanique-copenhague_17 jardin-botanique-copenhague_18 jardin-botanique-copenhague_19

Jardin Botanique de Copenhague
Gothersgade 128
Copenhague, Danemark
Entrée gratuite

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *