Written by Culture graphique et visuelle

La découverte du nail art

Il y a de ces rencontres qui peuvent vous faire changer d’avis et voilà comment ce fut le cas entre le nail art et moi.

Comme beaucoup de personnes du sexe féminin, il m’arrive régulièrement de me faire les ongles. Généralement cela se résume en bien hydrater ses mains et appliquer du vernis à ongles. Le vernis, je le choisis selon l’humeur. Je peux le porter neutre, rouge ou fluo… peu m’importe tant que cela correspond à mon humeur du moment. Mais le nail art, ça me laissait baba.

Le nail art c’était pour moi forcément too much et laid. Je ne comprenais pas tellement cette tendance à faire des dessins sur ses doigts et puis petit à petit mon avis a dévié. J’ai commencé à voir chez certaines amies des ongles originaux mais élégants.

Cette entrevue avec Pauline autour d’un plat de pâtes à la carbonara (vive le gras) a achevé de me faire changer d’avis.

Je découvre alors que le nail art, c’est une affaire de jeux de couleurs, de texture et de matière. Chaque vernis est différents de par sa consistante mais aussi son effet une fois posée ou superposé… Le nail art, c’est presque de la science finalement.

Et cette démarche me rappelle terriblement celle que j’entretiens avec mes crayons de couleurs.

Je regarde alors Pauline jouer avec les nuances et les matières. Elle arrive à manipuler cette petite goutte de vernis avec précision du bout de ses pinceaux. Sur mes ongles, elle m’encouragent vers un motif graphique et élégant qui peut se porter au bureau sans problème. Une touche de fluo pour la fantaisie, et roule ma poule ! Elle s’adapte aux envies et aux besoins, c’est aussi ça le nail art. On ne force pas aux fantaisies et aux couleurs trop tapantes, on se calque sur la personnalité pour finalement offrir des motifs oui, mais qui collent bien à la peau.

Pour le reste, je vous invite à voir le blog de Souchka alias Pauline. Envoyez lui un mail, si vous êtes sur Paris elle se fera un plaisir de vous conseiller et de vous faire un petit nail art. Si vous n’avez pas la possibilité de venir dans la Capitale, n’hésitez pas à commander un petit kit de ses faux ongles peints avec amour.