Internet est un média snobé

Internet-addict recherche autre Internet-addict avec compétences rédactionnelles et intérêt pour les médias.

Est-ce trop demander ?

En ce moment, je suis en stage de rédactrice-conceptrice de contenus Web pour un assez gros portail francophone. Bon okay, chez TV5MONDE (haha comment elle frime). Tout se passe super bien et j’ai même quelques opportunités. Que rêver de mieux ?

Seulement en septembre, je vais devoir retourner sur les bancs de l’école. En dehors du fait que cela va me faire très bizarre de retourner en cours après 5 mois de rythme de travail, j’ai reçu une mission.

Je dois trouver mon double

J’entends par là : je dois trouver un autre stagiaire qui me remplacera en tant que stagiaire du service. La plupart me diront que ça sent l’arnaque, l’abus et l’exploitation des stagiaires ! En fait non, c’est juste que des fois ce n’est pas toujours facile de créer un nouveau poste dans une grosse boîte. Certes prendre un stagiaire pour compenser un manque d’effectif c’est plutôt facile, mais honnêtement, ils renvoient super bien l’ascenseur. Mais ça, je n’en parlerai pas en détail ça ne concerne que moi. ;)

Donc j’essaie de faire passer le mot. J’envoie des « offre de stage » sur les réseaux sociaux, dans les listes de diffusions d’assos et d’étudiants qui pourraient convenir.

Je vois de super profils, mais bizarrement, j’ai du mal. Je ne suis pas faite pour être RH, ça c’est certain.

Quand je lis un profil, j’essaie de chercher les caractères et particularités chez la personne qui feront qu’elle saura s’adapter à mon taff. Bon, je ne demande à personne de savoir déjà le boulot, c’est un stage, on est là pour apprendre, hein. Et puis de toute façon, moi aussi je suis stagiaire, je ne juge pas.

Mais quelque chose me sidère.

Grosso modo j’ai mis en offre quelque chose de ce genre : offre de stage rédacteur web, recherche profil polyvalent, compétences rédactionnelles, aisance avec Internet.

Et je vois des profil qui NIE TOTALEMENT INTERNET… Comme si ça n’existait pas, et c’est le reflet d’un truc qui me fout généralement en boule.

Les gens SNOBENT Internet.

Ca serait la forme du journalisme du pauvre, les rédacteurs écrivent mal, et c’est le multimédia dans le mauvais sens du terme.

Bon, je ne recherche pas un profil de journaliste mais même pour un étudiant en journaliste c’est super intéressant. J’ai eu l’occasion de tourner et monter des bonus autour de Roland Garros pour le Web, j’ai traité des sujets bien intéressants comme le Festival de Cannes. Bon okay, je n’ai pas fait d’enquête mais quand même ! Je ne vais pas cracher dans la soupe !

Et il y a des gens, ils crachent visiblement dans la soupe, enfin sur la toile.

Les gens ne savent pas se vendre

Comment, honnêtement, on peut postuler pour un poste WEB sans nommer une seule fois de tout son CV ou de toute sa lettre les mots « Web », « Internet », « Site ». À côté de ça, ça parle d’une interview du maire du patelin faite il y a 5 ans, pour le magazine de la ville, dans le cadre d’une sortie scolaire.

Pourquoi ignorer Internet dans la liste des média ?

Je trouve que c’est la plus mauvaise stratégie qu’on puisse adopter, surtout quand on a 20 ans et qu’on débute. Moi aussi je rêvais de rêve d’être LA chroniqueuse de Télérama et de partir m’insurger à une conférence de presse d’un Politique pour Le Monde.

Je peux aussi comprendre qu’être rédac Web éditorial, c’est beaucoup moins sexy qu’être journaliste.

Mais Internet, si tu l’ignores, t’es out. Du moins je le vois comme ça. Personnellement je ne pense pas que le Web puisse être réellement dominant dans le monde des média. Je ne le vois que comme un support de diffusion, au même titre que le papier, la télévision, la radio, une salle de cinéma. Comment peut-on ignorer la montée de l’influence des pure player comme Rue89, Mediapart ou PCINpact ?

Comment peut-on ignorer la richesse qu’offre le support Web via les webdocumentaires ?  Comment, quand on est passionné par les média, par l’écriture, par la narration… comment peut-on snober ça ?!

Pourquoi quelque chose sur le Web paraîtra toujours moins bien ?

À lire en complément :


J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

5 commentaires

  1. Dans le même genre, moi qui suis étudiant en gestion de projet web/communication/référencement et consorts, je connais des gens qui se prétendent Community Managers alors qu’ils sont pas sur Twitter, et introuvables sur Facebook. Cherchez l’erreur ^^

  2. Et ben, t’as toujours pas trouvé ton remplaçant ? Franchement j’aurais pensé que ce ne serait pas si difficile. A l’heure où tout le monde possède un iphone (sauf moi) pour aller sur facebook et tout, y’en a pas un qui veut faire rédacteur web ?
    Il faut peut-être voir qu’un stage qui débute en septembre n’est pas idéal pour un étudiant ?!Ou c’est vraiment qu’il y a un problème avec le net… Peut-être que certains ne voient pas l’intérêt de ce média et je dirai même des opportunités qu’il peut offrir en étant autodidacte. J’ai l’impression de mon côté qu’internet est plus ouvert, moins « strict » sur les profils dans le sens où tu n’as pas besoin d’avoir fait des études dans le web pour savoir faire quelque chose. Dans le sens où tu as réalisé des choses (des sites internet dans mon cas), des choses concrètes qui montrent ta vraie valeur. Les études c’est bien, les faits c’est encore mieux pour internet.
    Mais je m’égare… Bref, bon courage à toi !

  3. Les gens ont peur de l’internet je pense.
    Avec la pub qu’on en fait sur les médias traditionnels, j’ai presque envie de les excuser.

    Je comprends les anciens, qui voient dans internet un concurrent à leur propre emploi. Je comprends moins les jeunes qui baignent dedans depuis leur enfance.

    J’ose espérer que notre génération permettra de faire la vraie transition vers le numérique. Cela s’entend avec le changement de valeurs que cela impose. Ce qui est sur, c’est que ça se fera dans la douleur, on va remonter à contre courant.

    Mais j’ai confiance.

  4. J’aurais tendance à dire que c’est parce que rédac’ Web, c’est déjà un poste un peu bâtard, à cheval entre plusieurs mondes. Du coup les profils de rédacteurs intéressés n’ont peut être pas été suffisamment sensibilisés au Net.

    Ou alors c’est juste que personne ne connait TV5 :D

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *