Flat Ayatollah

Flat Ayatollah

Dans un élan de motivation pour lire de l’anglais, je me suis achetée ce week end The International Herald Tribune. J’attrape donc un exemplaire du journal en passant devant un kiosque puis je cours me poser dans un café pour me protéger du froid.

Was Elizabeth Taylor really an unwitting feminist ? Diable, cela fait à peine un an que la dame est décédé et on remet déjà en question ses engagements. Mais c’est la photographie qui fait la Une qui m’interpelle le plus. elle présente des militaires (?) en tenue d’honneur qui tiennent une silhouette en carton de l’Ayatollah Khomeini. La photographie est alors légendée : To celebrate the 33rd anniversary of Ayatollah Ruhollah Khomeini’s return from exile in 1979, Iran re-enacted his arrival at Mehrabad Airport in Teheran, using a cardboard cutout.

Cette initiative de substitution de la personne réelle par son effigie plate n’est pas sans rappeler les flat daddies et flat mommies donnés aux familles de soldants partis en mission en Irak et en Afghanistan. L’image m’interpelle. Il y a dans cette photographie une tension qui se dégage entre l’Orient et l’Occident. Le flat Ayatollah remplace alors ce membre de la famille parti en exil pour lutter contre l’Occident. Ce n’est pas pauvre de symbolisme.

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.