ELLE.fr : Comment décevoir ses lectrices avec un concours, mode d’emploi

Qu’on aime ou qu’on aime pas le magazine ELLE, c’est un peu une référence française dans le domaine de l’édition de magazine féminin.

Qu’on aime ou qu’on aime pas les blogs féminins, c’est un peu une référence dans le domaine de l’édition par la population féminine.

Il y a quelques temps de cela, ELLE.fr décide de mettre en place un concours pour récompenser le travail de blogueuses à travers différentes catégories. Depuis que j’étais entrée dans la sélection GBA, motivée, je me disais que je me ferais peut-être remarquer. Mais en fait non, la technologie n’est pas encore un sujet assez girly pour avoir l’honneur de paraître dans un magazine féminin. Zut.

Mais bon, pour moi ça s’arrêtait là, alors j’ai encouragé les copines sélectionnées.

En même temps, on ne t’a rien demandé !

Premier petit reproche qui a été fait à l’équipe de ELLE.fr concernant ce concours : les blogs sont sélectionnés sympathiquement arbitrairement. Dans une ambiance sympathique et joyeuse, une petite centaine de blog s’est vu propulsé dans une espèce de classement censé représenté les talents blogs d’aujourd’hui et de demain.

Quelques personnes un peu vexées se sont demandées : WTF ? Notamment parmi mes connaissances. Dans ma connaissance fortuite du Web et de la gestion d’un gros site, on m’a demandé mon avis. Après une brève analyse, je trouvais cela presque normal que ces blogs de qualité par leur contenu et leur visibilité ne soient pas sélectionnés. Madame, la régie pub de ton blog est gérée par aufeminin.com… et toi Madame, t’as un gros logo Cosmo Magazine dans ton accueil.

Forcément, ELLE.fr ne va pas donner du fric aux autres en les mettant dans leur sélection ! C’est sûrement bien la seule chose qui peut justifier une sélection à la main. Ne pas risquer de donner des visites aux sites de presse concurrente.

Peut-être est-ce un peu la faute de la gagnante de l’an dernier qui avait fait une belle remarque de ce genre : mega lol, je bosse pour un autre magazine et j’ai eu le prix, huhu mdr.

Si si, un concours c’est une histoire de fric

Organiser un concours sur un portail Web, c’est du boulot et surtout c’est du boulot rentable. Ouaille ?! Déjà, il faut comprendre que c’est vraiment un vrai travail, il y a des gens payés pour organiser des concours sur Internet. Je le sais, je l’ai fait.

Mais tous les types de coucours hein, QCM, participation avec un commentaire, incitation au clic… quelque soit le concours, cela rapporte du clic, cela rapporte de la visite…

Et si le nombre de visite grimpe, le prix de l’espace de pub grimpe, donc les revenus du site Internet montent.

Non mais tu croyais vraiment qu’on faisait des concours juste pour le plaisir de donner des cadeaux et d’organiser des soirées à destination de pignoufs de particuliers qui essaient d’écrire sur le Web ?

Il y a de quoi se méfier

Déjà, on a un peu de mal avec la pré-sélection, mais on joue le jeu quand même. On joue, on demande aux gentils lecteurs de cliquer de temps en temps.

D’un coup, on remarque que les votes sont étranges, un mail est envoyé aux participantes pour les informer d’une suspicion de triche.

C’est très facile de tricher sur un concours où il suffit de cliquer pour participer. Il suffit d’automatiser le clic, après pour pouvoir voter plusieurs fois par jour il suffit d’étudier un peu comment ils ont sécurisé leur concours pour contourner.

Sachez par ailleurs que les problèmes de triche sur les jeux concours est un VRAI problème. Parce que lorsqu’on le fait bien et légalement, on est censé avoir un règlement validé par huissier tout ça tout ça. Et donc s’il y a triche, le concours n’est tout simplement plus valable. Et de toute manière, c’est toujours un peu gênant de donner un lot à quelqu’un qui a potentiellement triché. Par ailleurs, de base, un concours pas bien sécurisé et l’avouer, c’est pas classe.

epic fail

Et là, bam, la gagnante de la catégorie beauté pige pour ELLE.fr et a été stagiaire pendant un petit moment.

Comme nous dirions, nous autres geeks sales et puants : EPIC FAIL, MOUHAHAHAHAHAHAaaaaaaaah !

ELLE.fr a publié une explication sur sa page Facebook, mais pas sur le portail Web. Bah non, tu imagines, dire que tu as donné et que tu vas laisser un prix à quelqu’un qui bosse pour toi, alors que c’est contraire au réglement… mouhaha !

Cela me fait rire jaune.

En plus, pour avoir été stagiaire une grande partie de ma vie, je le prendrais hyper mal si les personnes d’une société où j’ai travaillé ne se rappellaient pas de mon nom.

Les vrais résultats du concours : des lectrices déçues

En dehors des simples reproches qu’on peut faire au concours, quelque part le vrai problème se situe dans le rapport entre ELLE.fr et les internautes.

En effet, le portail Web a voulu se diriger entièrement vers les lectrices et les actrices du Web en organisant un concours multi-catégorie. Manque de chance, cela a capoté, les gens son déçues. On a moins envie de faire confiance en ELLE.fr, on l’apprécie moins, on a moins envie de le lire.

Dommage.

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

4 commentaires

  1. N’importe quoi, j’étais sélectionnée dans les livres (et j’avais rien demandé !!), je leur ai envoyé plusieurs mails (ils ont mis l’ancienne adresse du blog), jamais eu de réponse….. La honte pour eux…..

  2. De la triche dans les concours web? Des clics automatisés pour faire grimper le nombre de ses votes? pas possibles??? je dis ça moi je ne dis rien. Mais c’est vraiment dommage que d’une, le choix des candidat(e)s soit réalisée sans que l’on connaisse les critères de sélection. Et de deux, que les votes soient exclusivement réservé aux internautes (suspicion de triche, pas d’autre moyen plus objectif pour élire le vainqueur que le nombre de vote). Bref, les concours internet, faudra encore vérifier les copies…

  3. Merci pour cet article.

    En tout cas c’est laid. C’est juste faire de l’audience et de la thune (pourtant c’est pas comme si ils étaient en faillite, Lagardère…) sur un sujet qui a la côte en ce moment, les blogs. Du pain bénit pour la presse. Bref, déjà que je ne lisais pas ELLE, j’ai une raison de plus de ne pas y aller.

  4. J’ai eu de mauvais échos sur ce concours. Encore un concours à l’ambiance très fille, mesquine, hypocrite. Bref un concours qui a fait un bad buzz pour Elle.
    Comme dit le proverbe, on ne récolte que ce que l’on sème…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *