EcoHelmet : casque de vélo pliable et recyclable

Depuis plusieurs années maintenant je suis l’actualité des James Dyson Awards. Cette initiative menée par la fondation James Dyson propose à des étudiants du monde entier, en design et en ingenierie, de développer des concepts ayant pour but de faciliter le quotidien des gens. Les projets se dirigent alors souvent vers des problématiques de santé, de mobilité et de handicap, ou encore l’accès aux soins dans les pays en voie de développement. L’an dernier, le prix du James Dyson Award fut décerné à Isis Shiffer originaire des États-Unis pour son prototype de casque pour vélo pliable et recyclable.

 

Un équipement de prévention accessible à tous

Un casque de vélo peut être un petit investissement, surtout pour les personnes qui n’en font pas souvent ou bien de façon aléatoire selon qu’ils aient décidé de prendre le bus ou un vélo en libre service. Personnellement je ne conçois plus de faire du vélo sans casque. Certes cela n’empêche pas les accidents (comme si les air bags de voiture empêchaient les accidents), mais c’est pour moi un accessoire de prévention qui protège une partie bien utile du corps humain. Seulement, un casque peut être encombrant, difficile à avoir dans son sac lorsque l’on vient en vélo au travail. Autant de petites choses qui peuvent être dissuasif dans le port du casque !

Un casque pour moins de $5

Voilà le pari de Isis Shiffer. Son EcoHelmet est un casque en papier qui peut donc être recyclé rapidement, et dont le coût de fabrication le rend accessible pour moins de $5. Le système de pliage rend alors le casque tout à fait solide, ne sous-estimez pas le potentiel d’un pliage ! De nombreux ingénieurs ont démontré que le bon pliage pouvait transformer le papier en structure extrêmement solide. Bien sûr, comme tout casque, il doit être changé après un choc.

Évolution autour des casques de vélo

Il est intéressant de voir l’intérêt des ingénieurs et designers pour les casques de vélo. Il y a comme une idée qui flotte dans l’air, celle que le vélo, c’est en fait super. Pour des déplacements de petite distance en ville, pourquoi s’en passer ? Un tas de raison en fait, dont la sécurité dans nos métropoles et aménagements urbains qui ont durant de décennies été pensés plus pour les voitures, que pour que les différents usagers se côtoient. Tout récemment encore, un concept de casque de vélo réalisé grâce à l’impression 3D a été présenté. Je l’ai découvert sur le blog de Sculpteo, entreprise qui avait fait le pari de fabriquer en un temps record un vélo grâce à l’impression 3D, et qui a traversé les États-Unis avec (Sculpteo Bike Project).

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *