Double rencontre avec Li Kunwu

Ce week end était organisé Paris Musées Off. J’en ai profité pour une virée au Musée Cernuschi, musée de l’art de l’Asie de la ville de Paris. C’était un super plan pour visiter gratuitement un musée dans lequel je n’étais jamais allée, mais aussi une occasion en or pour voir l’exposition pop up (comme on dit) consacrée au BDiste chinois Li Kunwu où on pouvait voir ses dessins pour la première fois en France.

L’exposition intitulée Entre BD et peinture, la Chine de Lu Kunwu est une petite exposition au sens où il n’y a pas beaucoup d’œuvres visibles. Elle prenait presque des airs de présentation dans une galerie d’art. Cependant, loin d’être déçue, mon sentiment était que cela rendait chacun des dessins encore plus précieux par leur rareté et l’exclusivité dont nous avions la chance de profiter.

Fête du nouvel an chinois avec échasses et masques. Encre de Chine. 2014.
Fête du nouvel an chinois avec échasses et masques. Encre de Chine. 2014.

li-kunwu-detail_01

Les dessins sont des grands formats peints à l’encre de Chine dans des nuances de gris choisies et des compositions vivantes. C’est comme si Li Kunwu avait décidé en quittant la vignette de la bande dessinée de se faire plaisir, et il le fait bien.

li-kunwu_03

D’ailleurs, je dois vous raconter une petite anecdote.
Lorsque je visitais l’exposition, j’étais un peu embêtée par un homme qui me prenait en photo de manière insistante. Il en prend un, pourquoi pas, moi aussi je prends des photos, mais en plus il utilise son flash et me prend plusieurs fois en photo. Embêtée, je lui demande « Monsieur qu’est-ce que vous prenez en photo ? ». Il ne me répond pas, il me sourit. Je décide donc d’oublier cette aventure.
Quelques minutes plus tard, je me rends compte que cet homme est Li Kunwu. Il prenait des photos pour se souvenir de cette exposition où pour la première fois que ses dessins étaient présentées en France.

li-kunwu_04
Bains publics aux environs de Kunming. Encre de Chine. 2014.

li-kunwu-detail_02

li-kunwu_05
Transport de légumes d’autrefois. Encre de Chine. 2014.

li-kunwu-detail_03

li-kunwu_06
Le joueur de ehru. Encre de Chine. 2014

li-kunwu-detail_04
L’exposition Entre BD et peinture, la Chine de Li Kunwu peut être vu au musée Cernuschi jusqu’au 1er février.

Plus d’informations sur le site du musée Cernuschi.

Pour voir ces dessins en entier, n’hésitez pas à consulter l’album Facebook que j’ai créé à cette occasion.

li-kunwu_01
Dans le musée Cernuschi, Musée de l’art de l’Asie de la ville de Paris.

Écrit par

Je suis tombée amoureuse de la culture visuelle à la fac, lorsque j'ai découvert l'histoire de la photographie et son rôle social. Cela m'a inspiré ce blog que je tiens depuis 2009 pour partager mes découvertes avec vous.

5 commentaires / Donne ton avis !

  1. La Renarde says:

    Je ne connaissais pas du tout Li Kunwu, mais je crois que je vais guetter un potentiel passage à Shanghai.

    J’aime beaucoup le côté très graphique de ses œuvres, mais ou on retrouve aussi parfaitement l’inspiration d’un style plus traditionnel.

  2. Uty says: Author

    @ Olivier : Héhé !
    Au début il n’y avait que les cadres, mais je me suis dit que cela ne rendait pas bien compte du sentiment qu’on avait pendant l’exposition. Ravie que le procédé fonctionne !

    @La Renarde : Je pensais ne pas connaître, puis j’ai réalisé que j’avais déjà feuilleté les bandes dessinées sans vraiment m’y attarder. Maintenant j’ai très envie de les lire !
    C’est vrai qu’il y a là un savant mélange de tradition et de modernité. Le rendu n’en est que plus fort, mais la composition très dynamique des images joue beaucoup à mon avis.

Laisser un commentaire