Un détour par la Clairière de l’Armistice

En vadrouille en Picardie à l’occasion d’un mariage, un panneau sur l’autoroute sur le chemin du retour vers Paris nous signalait que nous étions tout près de Compiègne et plus particulièrement de la Clairière de l’Armistice. C’était décidé, nous allions faire un arrêt par le Mémorial de la Clairière de l’Armistice.

Originairement la clairière où fut signé l’Armistice de la guerre 14-18 n’existait pas. C’était d’ailleurs une forêt bien touffue qui permettait ainsi d’être peu visible par les ennemis. C’est dans le train et plus particulièrement le wagon de Foch que l’acte de cessation de conflits a été signé. J’ai d’ailleurs appris qu’il fallait plutôt dire « Voiture » car celle-ci transporte du personnel et non pas des marchandises. Mais par tradition, on emploie le terme de Wagon de l’Armistice.

Musée du Mémorial de la Clairière de l'Armistice.
Musée du Mémorial de la Clairière de l’Armistice.

La clairière appelle au recueillement par son calme, ses monuments, et l’histoire qu’elle porte. Le musée du Mémorial de la Clairière de l’Armistice documente les faits dont été témoins les lieux de la signature de l’Armistice, à la venue de la délégation nazie, le départ du wagon pour être exposé en Allemagne, jusqu’à la reconstruction du musée pour y placer une réplique du wagon originel.

Malheureusement les photographies étant entièrement interdites dans tout le musée, je ne peux pas vous montrer les appareils de visionnage de photographies stéréoscopiques qui documentent la guerre 14-18. Grâce à eux et à des clichés d’origine sur support de verre, on peut voir de manière réaliste par un effet de vision 3D les décors de la première guerre mondiale.

La clairière de l'Armistice. Compiègne.
La clairière de l’Armistice. Compiègne.

Si vous passez par là, je peux que vous conseiller de faire un arrêt à la Clairière de l’Armistice. C’est beaucoup mieux qu’une aire d’autoroute.

Musee-armistice-14-18.fr – Route de Soissons 60200 Compiegne – 5 euro tarif plein pour le musée

Armement exposé en extérieur.

Les photographies de ce billet ont été réalisées avec l’application VSCO. Vous pouvez consulter mon profil VSCO ici : http://ecribouille.vsco.co/

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *