Calepino, des calepins de fabrication française 100 % recyclés

Les lecteurs réguliers savent mon engouement pour les carnets. Petit objet fait de feuilles reliés, il est terriblement pratique pour noter ses pensées à tout moment. Au fur et  mesure, on finit par trouver le format qui nous convient le mieux. J’avais d’ailleurs fait un billet explicatif sur comment choisir son carnet de notes. Mais aujourd’hui, on parlera d’un de mes coups de coeur en terme de papeterie, et ce n’est pas peu dire.

J’ai justement découvert Calepino à la suite d’un commentaire sur mon billet intitulé De l’usage du carnet de notes qui m’informait de la venue d’une nouvelle marque de carnets…

Des carnets 100% fabriqués en France (ce qui de vient rare) et à partir de 100% de matériaux recyclés (cartons, papier).

En plein dans le mille, bien-sûr que cela m’intéresse !

Une initiative qui vise l’authenticité

Contrairement à une célèbre marque de carnet qui nous vend le pseudo-rêve de posséder le même outil qu’Hemingway, Calepino veut renouer avec le carnet de métier. Il s’agit d’un carnet tout simple mais qui remplit l’exacte besoin qu’on en a. Il est robuste, dispose de plusieurs formats (quadrillé, ligné, blanc) pour convenir à tous et se glisse aisément dans une poche sans encombrer les petits sacs.

Je dois admettre que c’est un format qui me séduit entièrement puisque plus le temps passe, plus j’utilise des carnets fins. Cela me permet d’en transporter peut-être plusieurs de fonctions différentes mais surtout d’être légère. Or, lorsqu’on a l’esprit occupé, on cherche aussi à avoir l’esprit léger. Or, comme je le dis à toute personne qui penserait à utiliser un carnet au quotidien : « cela ne fonctionnera pas si noter et transporter le carnet est pour toi une corvée ».

Une authenticité dans l’usage, mais aussi dans l’esprit. En effet, ce sont des carnets fabriqués en France et à partir de matériaux entièrement recyclés. Une nostalgie dans l’ère du temps. C’est une respiration.

Une initiative de l’Ouest

Non seulement ce sont de beaux carnets, et c’est une belle gamme de papeterie, mais en plus… c’est une initiative nantaise (♡)! Tous les carnets Calepino sont en effet fabriqués par une entreprise familiale nantaise. Les crayons en bois et les stylos sont quant à eux produits dans près de Paris et à Lay (42).

Je vais sans doute paraître quelque peu chauvine, mais je soutiens largement la production française. Surtout lorsqu’il s’agit de produits qui ont tout compris au sens où la valeur ajouté d’un produit local, c’est sa qualité.

Où les trouver ?

À mon avis je risque de céder pour le set de 3 calepins avec les crayons et les stylos pour 35,00 € (punaise ça vaut le coup) à cause de mon côté collectionneuse et de mon addiction à la papeterie. En attendant, voici de bonnes adresses où trouver ces carnets et où éventuellement les commander.

à Paris 

  • French Trotters 30 rue de Charonne, Paris / 116 rue Vieille du Temple, Paris
  • Rose Bunker – Les Abbesses 10 rue Aristide Bruant, Paris
en Province 
  • OKKO 2 rue Haute-Casserie, Nantes
  • Les P’tits Papiers 2 Place Félix Fournier, Nantes
  • Rose Bunker Quimper 1 bis rue de Kergariou, Quimper
sur Internet

* Billet sponsorisé par moi-même : Publicité gratuite pour coup de coeur sincère

vendredi 11 novembre 2011
dimanche 13 novembre 2011
  1. Camille

    Oh, punaise, j’adore j’adore.
    Je suis allée lire ton billet sur les carnets du coup, que j’ai adoré aussi, mais si je te laisse un commentaire sur ‘lautre aussi, tu vas probablement me prendre pour une fétichiste des carnets.
    Mais je tiens juste à te signaler que du coup, j’ai totalement craqué sur Calepino, et que par conséquent, je vais m’offrir des carnets, alors que j’en ai déjà beaucoup trop qui prennent la poussière sans être pour le moins utilisés chez moi!

  2. jm

    Ils semblent sympa, ces carnets. Tu les as eu entre leurs mains ? Tu es contente de sa qualité ?

  3. Diane

    J’aime j’aime j’aime ! J’adore les carnets, enfin je suis un fille quoi (ça peut se résumer comme ça je crois non ?).
    En fait c’est toi la blogueuse influente parce qu’entre les pochettes pamplemousse et ça tu influes drôlement sur moi…

  4. Bulles de Flo

    Non mais c’est dingue, voici le 3ème article sur ces nouveaux carnets de notes!!! Il va vraiment falloir que je les essaie là… c’est un signe!
    En plus, je collectionne les carnets, alors un de plus ou un de moins… ;))

  5. Ishido

    Évidemment que c’est une initiative nantaise, puisque Nantes est la meilleure ville du monde !

  6. Stéphanie

    « Billet sponsorisé par moi-même » ! Like !
    Je pense que je vais remplacer mes carnets moleskine (ceux du même format) par ceux là. Moleskine a gagné assez d’argent comme ça. Ceux-ci sont plus jolis, et sont au même prix. :) Merci pour le tuyau (breton) ! :p

  7. Laura

    Super article ! Très tentants ces petits carnets, surtout quand il s’agit de soutenir une démarche écolo et du made in France. Connais-tu l’épaisseur du papier ?

    Bises

  8. Uty

    @ Laura : Alors comme ça, en touchant, je dirais que c’est au moins du 90g/m². :-)

  9. liliestfolle

    Hooo, des carnets jolis ET recyclé ET made in france!! J’adoore! Merci merci de la découverte, je file voir leur boutique plus en détail!!! :D

  10. Wahid

    Alors loin de moi l’idée de vouloir faire celui qui cherche la petite bête mais pour le Calepino #2 blanc, le papier m’a l’air pas top pour dessiner… :/ (du coup si tu as pu tester je veux bien savoir).

    Donc pour le moment ils détrôneront pas mes classique carnet Canson (que je commande par camion entier) mais puisque je commence à collectionner les calepins je peux être tenté :)

  11. Uty

    @ Wahid : C’est vrai qu’ils sont un peu lisses, mais moins que les Moleskine. Ca dépend aussi avec quoi tu dessines !

Leave your comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *