Apprendre à ne pas être seule

Il y a des périodes dans ma vie, où j’ai un emploi du temps particulièrement chargé. À ces moments, je me dis surtout que ce ne sont que des épisodes temporaires. Des instants durant lesquels un peu d’apnée ne va pas me faire beaucoup de mal, et où le jeu en vaut largement la chandelle. Malheureusement, même s’il est bien vrai que mon travail a souvent payé, j’en retire aussi énormément de frustration. Fatigue physique et fatigue mentale, les deux cumulées me donnent trop peu de disponibilité pour les activités qui me font réellement plaisir. Maintenant c’est bien beau d’en parler, mais comment régler la situation ?

Apprendre à déléguer, et apprendre à demander

Dans de nombreux projets, personnels ou professionnels, je dis facilement « merci ». J’aime flatter les autres pour les encourager, et je partage bien volontiers les bénéfices de ce travail collectif.

Coucher de soleil bourguignon.

En revanche, j’ai bien plus de mal à accepter de partager les problèmes. C’est un peu fou, ce sentiment de toujours vouloir assumer les choses, et épargner le plus possible les autres. L’ennui, est que cela est bien loin d’être une bonne idée. Je voudrais faire taire cette voix dans ma tête qui me dit que c’est normal de se sacrifier sur l’autel de la productivité.

Ce n’est pas du tout une bonne façon de communiquer en équipe, et encore moins une méthode habile pour gérer ses casseroles. Pourtant, la seule personne qui voudrais que j’assume tous les maux de la planète, c’est bien moi.

Mieux estimer et gérer le temps

Je dois bien admettre que pour bien déléguer, il faut aussi avoir conscience des tâches que je peux facilement confier à d’autres personne. Seulement, pour m’assurer que le résultat soit à la hauteur de mes attentes, cela demande aussi beaucoup de temps et de préparation. Avec l’expérience, je me suis rendue compte que, me concernant, il s’agit aussi et surtout de bien se connaître.

L’application Toggl est bien pratique, mais la contrainte de devoir me connecter à chaque fois a fait que j’étais de moins en moins assidue. On dit que les agences sont pavées de time sheets. Au final, noter simplement l’heure à laquelle je démarre une tâche, et celle où je m’arrête, est le plus efficace pour moi. Cela ne m’empêche pas de reporter par la suite ces informations dans Toggl pour profiter des fonctionnalités de tableau de bord.

The Market Brewhouse à Reims

Y’a pas de miracl’. Pour déléguer, il faut expliciter ses attentes tant dans le résultat que dans la méthode.

Trouver le temps de faire ce que l’on aime

Tout cela, c’est beaucoup une gestion de priorité. Et dans ce domaine, tout est lié. La motivation de départ pour ma tendance au surmenage est d’être productive et efficace.

Et si l’on essayait de ne plus se surmener inutilement ?

Pour être productive, il faut finalement être en forme, de bonne humeur, et ouverte d’esprit.

Être en forme → Faire du sport / Bien dormir
Être de bonne humeur → Voir mes amis / Méditer
Être ouverte d’esprit → Lire / Visiter de nouveaux lieux / Rencontrer de nouvelles personnes / Être curieuse.

On s’y met ?

J'ai créé ce blog en 2009 pour parler de mes découvertes et de tout ce qui m'émerveillait au quotidien. Aujourd'hui je cherche à partager mes sources d'inspiration, ainsi que mon retour d'expériences dans ma vie d'entrepreneur freelance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *