L’aigle de Londres n’a jamais eu de GoPro sur le dos

Vous avez certainement vu cette vidéo de Londres filmée depuis le dos d’un aigle en plein vol. C’est une séquence que j’ai vue grâce au partage de mes contacts sur Facebook. Étrangement, je n’avais jamais entendu parler de son précédent parisien, pourtant il y a bien plusieurs vidéos comme celle-ci. Elles ont été réalisées dans le but de communiquer autour la liste des animaux en voie de disparition, la liste rouge de l’UICN1, qui existe depuis maintenant 50 ans.

L'aigle apprivoisé pour réaliser ces vidéos
L’aigle apprivoisé pour réaliser ces vidéos
Aperçu d'une séquence alpine du projet L'envol de l'aigle
Aperçu d’une séquence alpine du projet L’envol de l’aigle

Dans les médias qui ont diffusé cette vidéo, on nous annonce qu’elle a été filmée grâce à une caméra GoPro, la célèbre marque de mini-caméra ultra légère notamment utilisées pour les vidéos sportives et qu’on trouve aujourd’hui plus que facilement dans le commerce.

Mais Internet, c’est un peu comme le téléphone arabe. Plus un objet se diffuse, plus il est dégradé. C’est-à-dire qu’il est déformé au fur et à mesure des copies, mais son sens peut également être détourné. Dans le cas d’une vidéo buzz, il est facile d’imaginer que la vidéo se dégrade. En effet, le premier a l’avoir posté a son format pur. Le second peut éventuellement demandé le fichier original au service presse du premier et la duplication sera quasiment parfaite… quoi qu’il peut mal l’encoder. Le troisième peut lancer une moulinette informatique pour récupérer la vidéo et la poster lui-même, et ceci à l’infini. Sachant que nous compressons puis tous volontairement ou non ce que nous diffusons sur la toile, alors l’objet se dégrade.

Le sens aussi peut se dégrader, et je l’ai constaté avec cette vidéo de l’aigle à Londres.

Une vidéo dont chaque média a sa version

Parmi les fonctions des médias, c’est d’être de bons rapporteurs. Une information est rapportée et diffusée pour que tout le monde soit au courant. Sur Internet, pour diffuser on doit d’abord s’approprier. En effet, pour des raisons évidentes de garder les visiteurs chez soi et de s’attirer les lauriers de la visibilité en ligne, il vaut mieux récupérer une vidéo pour soi et la diffuser. Ainsi plutôt que d’être rapporteur, on en devient une nouvelle source.

La source de notre vidéo est la chaîne Youtube FREEDOM. Elle diffuse plusieurs vidéos de survols de lieux connus depuis le dos d’aigles dans un projet intitulé L’envol de l’aigle.

http://http//www.kisskissbankbank.com/fr/projects/freedom-l-envol-d-un-aigle/Lorsque les médias se sont appropriés cet objet pour le diffuser afin de profiter un peu de son côté spectaculaire, ils en ont aussi fait leur propre description. Observer les titres et les descriptions choisis par quelques médias donne une idée de ce qui a été mis en avant dans les choix éditoriaux.

aigle-londres-serp1200

Tandis que certains n’hésitent pas à nommer la marque GoPro, d’autres restent sur l’ambition de sauvegarde animale de la vidéo. Nous avons ici un bel exemple du duel entre l’angle éditorial qui veut attirer l’oeil et le clic tout de suite, et celui qui veut l’attirer mais quand même donner l’information.

Non, ce n’est pas une GoPro !

Le fait que ce soit une GoPro ou non, on s’en fiche un peu. Cependant cet exemple est intéressant tout de même. En effet, Ici la marque GoPro qui n’a plus besoin de publicité est mise en avant. Tout le monde connaît maintenant cette marque et sait que lorsqu’on annonce une vidéo produite par cette société, alors elle sera spectaculaire. Naturellement, on aura envie de la voir ! Citer GoPro devient donc un réel argument éditorial. Pire, la marque est tellement connue à présent qu’elle en est presque devenue une antonomase comme frigidaire, kleenex, etc.

Pour ma part, lorsque j’ai vu pour la première fois la vidéo, j’ai trouvé cela plutôt louche car ayant regardé beaucoup de vidéos GoPro et en ayant une à la maison, je trouvais que la définition de l’image n’était pas cohérente.

En fouillant, j’ai trouvé ceci sur la page source, soit celle du projet L’envol de l’aigle : « Filmed with Sony’s Action Cam Mini ».

description-envol-aigle1200
Description Youtube de la vidéo sur le profil du projet.

Il semble même que Sony soutienne le projet puisque son sigle est affiché sur les pages du projet.

page-youtube-freedom
En-tête Youtube du projet, Sony y est affiché comme étant le fournisseur de la caméra

Une déformation qui arrange presque tout le monde

Tout ceci manque un peu d’exactitude. On pourrait se dire que le journalisme actuel ne vérifie pas bien ses sources, qu’on ne lui en donne pas le temps, ou tout simplement que la course à la page vue a ses dérives. Une des vidéos les plus diffusées est certainement celle de la BBC. Malheureusement comme elle annonce qu’il s’agit dune GoPro, peu de personnes se demandent si c’est vraiment cela.
Faisons un constat.

LeMonde.fr Londres et Paris vues par un aigle http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2014/11/20/londres-et-paris-vues-par-un-aigle/ Vidéo originale
BFMTV Un aigle survole Londres avec une GoPro sur le dos – Bfmtv http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/un-aigle-survole-londres-avec-une-gopro-sur-le-dos-355663.html Vidéo hébergée
Lci Après Paris, le spectaculaire survol de Londres filmé par un aigle http://lci.tf1.fr/science/environnement/apres-paris-le-spectaculaire-survol-de-londres-filme-par-un-aigle-8522165.html Vidéo hébergée
Info24Fr Un aigle survole Londres avec une Gopro, images http://www.dailymotion.com/video/x2alciv_un-aigle-survole-londres-avec-une-gopro-images-magnifiques_animals Vidéo hébergée
7sur7.be Un aigle survole Londres muni d’une GoPro http://www.7sur7.be/7s7/fr/2668/Especes-Menacees/article/detail/2126905/2014/11/20/Un-aigle-survole-Londres-muni-d-une-GoPro.dhtml Vidéo hébergée
lenouvelliste.ch Un aigle filme Londres vue du ciel pour sensibiliser le public à la menace qui pèse sur lui http://www.lenouvelliste.ch/fr/monde/un-aigle-filme-londres-vue-du-ciel-pour-sensibiliser-le-public-a-la-menace-qui-pese-sur-lui-481-1376425 Vidéo originale
rtbf.be Un aigle survole Londres avec une caméra sur le dos (video) http://www.rtbf.be/info/etcetera/detail_un-aigle-survole-londres-avec-une-camera-sur-son-dos-video?id=8415048 Vidéo hébergée
Buzzly Un aigle équipé d’une caméra survole Paris et Londres à plus de 178 km à l’heure http://buzzly.fr/un-aigle-equipe-d-une-camera-survole-paris-et-londres-a-plus-de-178-km-a-l-heure.html Vidéo originale
BFMTV sur Youtube Un aigle survole Londres avec une GoPro sur le dos http://youtu.be/unIkEgcuD34 Vidéo hébergée, Avec un montage et Rihanna en fond sonore

Un sponsoring raté ?

Malheureusement pour la marque Sony et sa mini caméra, le très louable sponsoring du projet L’envol de l’aigle ne semble pas très bénéfique. La vidéo est largement diffusée car elle donne en effet une vision originale des villes que nous connaissons. Certains misent même sur le fait que ce soit une visite à haute vitesse comme le fait Buzzly ! Mais il semble que les compliments vont pour GoPro encore une fois, plutôt qu’à Sony, ou même au projet !

Alors rendons à Cesar ce qui est à Cesar, et profitons-en pour admirer la bande annonce du projet L’envol de l’aigle.


  1. Union Internationale de Conservation de la Nature, http://www.iucn.org/fr/ 

Écrit par

Je suis tombée amoureuse de la culture visuelle à la fac, lorsque j'ai découvert l'histoire de la photographie et son rôle social. Cela m'a inspiré ce blog que je tiens depuis 2009 pour partager mes découvertes avec vous.

1 commentaire / Donne ton avis !

Laisser un commentaire